Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente.

Éric Clément Éric Clément
La Presse

Nicole Trudel est née à L’Île-Bizard. Avec sa conjointe, elle a acheté, il y a trois ans, une petite maison en pierre située au bord du lac des Deux Montagnes, dans son île natale, à deux pas du golf Saint-Raphaël. Un coup de cœur pour une maison qui a reçu un prix du patrimoine architectural de Montréal en 2003.

« On arrivait du centre-ville et on aimait ce coin, dit Mme Trudel. Je suis née sur la même rue ! J’ai de la famille à L’Île-Bizard. Comme on aime les antiquités et les vieilles maisons, on a décidé de l’acheter, car on la trouvait très belle et on voulait la meubler avec des antiquités du XIXsiècle. »

Cette ancienne maison de ferme connue comme la Maison François-Lalonde a été construite au début des années 1830 à l’emplacement d’une première construction qui daterait de 1758. Elle est située à un endroit assez calme de l’île.

Quelques voitures passent, des gens font du jogging et on voit des cyclistes. La maison de Pauline Marois est juste à côté. C’est vraiment une belle place tranquille.

Nicole Trudel, copropriétaire de la demeure

La maison est petite et s’adresse plus particulièrement à un couple sans enfants. Mais le grand garage chauffé (à l’origine une grange) pourrait être reconfiguré pour permettre encore d’y stationner deux voitures tout en aménageant un loft à l’étage.

  • Le garage peut contenir deux automobiles. Il dispose d’un espace de rangement au rez-de-chaussée et d’un autre à l’étage supérieur qui pourrait être transformé en loft.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Le garage peut contenir deux automobiles. Il dispose d’un espace de rangement au rez-de-chaussée et d’un autre à l’étage supérieur qui pourrait être transformé en loft.

  • Entrée du garage

    PHOTO FOURNIE PAR CENTRIS

    Entrée du garage

  • La vieille grange convertie en garage durant la saison hivernale

    PHOTO FOURNIE PAR CENTRIS

    La vieille grange convertie en garage durant la saison hivernale

  • Les deux copropriétaires ont fait ouvrir une porte sur la façade arrière de la maison, à l’emplacement d’une ancienne fenêtre.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Les deux copropriétaires ont fait ouvrir une porte sur la façade arrière de la maison, à l’emplacement d’une ancienne fenêtre.

  • Une plaque installée au bord du chemin du Bord-du-Lac explique quelques éléments d’histoire de la maison.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Une plaque installée au bord du chemin du Bord-du-Lac explique quelques éléments d’histoire de la maison.

  • Le terrain derrière la maison représente plus de 26 000 pi2.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Le terrain derrière la maison représente plus de 26 000 pi2.

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les vieux murs en pierre sont très épais, ce qui rend la maison bien isolée. Tous les planchers sont en pin, sauf celui de la cuisine, où le carrelage est formé de belles tomettes de type provençal. Il y a un foyer au bois, mais il ne fonctionne pas, car il n’est pas aux normes. « On a fait faire une évaluation et ça coûterait 7000 $ pour le mettre aux normes », dit Nicole Trudel.

Les fenêtres françaises sont en bois et PVC. Les propriétaires ont fait ajouter une porte sur la façade arrière de la maison à la place d’une fenêtre. « Pour éviter de faire le tour de la maison quand on mange dehors, l’été », dit-elle.

La maison a aussi une porte sur le côté, si bien que la pièce principale du rez-de-chaussée, avec ses poutres de bois apparentes, est bien éclairée. Comprenant la cuisine, le salon et la grande salle à manger, ce niveau est l’endroit préféré du couple.

Les propriétaires ont repeint l’intérieur de la maison, mais n’ont fait aucune autre rénovation si ce n’est de changer le réservoir d’eau chaude. « Mais il n’y a pas de rénovation à faire », dit Mme Trudel.

Sans plafond

À l’étage, il n’y a pas de plafond plat. Les chambres sont situées directement sous le toit. La chambre principale est assez grande (11 pi 4 po sur 11 pi 5 po) pour accueillir un très grand lit. « Sans plafond, ce n’est pas étouffant », dit Mme Trudel.

Derrière la maison, le terrain plat de 26 000 pi2 n’a pas été exploité par les deux propriétaires, mais il pourrait permettre d’accueillir une piscine ou un terrain de tennis.

Le puits artésien de la maison a été testé. L’eau est de bonne qualité, dit Mme Trudel. La maison est dotée d’une fosse septique Ecoflow qui nécessitera une vidange dans un an et demi à deux ans. La demeure dispose aussi d’une cave chauffée (5 pi de hauteur) dont le plancher est en roche. Elle comprend le système de chauffage à l’eau, le réservoir d’eau chaude, le panneau électrique et l’adoucisseur d’eau.

Les deux propriétaires vendent leur maison parce qu’elles veulent retourner au centre-ville de Montréal, où travaille Mme Trudel. « Il me reste cinq années de travail avant ma retraite, dit-elle. Ça me prend deux heures pour revenir chez moi, le soir. C’est le côté qui est dur. »

La maison est en vente depuis un an. Son prix vient de baisser dernièrement. À cause de la pandémie, les visites physiques ne sont pas possibles pour l’instant. Les propriétaires ne sont pas pressées, mais elles aimeraient bien vendre leur maison rapidement. « Sinon, je vais changer d’idée et rester là ! » dit Mme Trudel en riant.

> Consultez la fiche de la propriété

La propriété en bref

Prix demandé : 525 000 $

Année de construction : 1758 pour la première maison, 1830 pour l’allure actuelle

Pièces : 8 pièces, dont 2 chambres et 2 salles de bains. Un foyer au bois à mettre aux normes.

Dimensions de la maison : 8,50 m sur 9,63 m (deux niveaux)

Superficie du terrain : 2491 m2

Évaluation municipale : 389 600 $

Taxes municipales et scolaire : 3245 $

Coût Hydro pour un an (2019) : 3600 $ (estimation)

Courtière : Caroline Salette, RE/MAX ROYAL (JORDAN) INC.