Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente.

Marie-Andrée Amiot Marie-Andrée Amiot
La Presse

Quand ils ont acheté la petite maison bleue et blanche de Saint-Sauveur, Sébastien Colpron et Johanne Lefebvre ignoraient qu’elle deviendrait un jour le port d’attache de leur famille. Nichée dans les arbres à flanc de montagne, à quelques kilomètres du village, la maisonnette leur convenait tout à fait.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Grande, la cuisine comprend de jolies surprises. Par exemple, derrière la porte ancienne se cache un vaisselier pour les plats de tous les jours.

Et pourtant.

Autant le couple était attiré par le charme de son extérieur (et l’immense terrain), autant il voulait la transformer. « Rapidement, on a su qu’on la voulait plus grande, explique Sébastien. Puis, on cherchait un look urbain, chic, avec une touche de rusticité. » Pas de nappes à carreaux donc pour ce couple plutôt porté vers le modernisme.

PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY'S REALTY QUÉBEC

Au fond, le couple a conçu un butler's pantry rempli de tiroirs et d’autres rangements. L’îlot abrite des armoires des deux côtés.

Dès 2010 donc, peu après l’avoir achetée, il se lance dans des transformations majeures. « Dans un premier temps, on a agrandi pour installer la cuisine, la salle à manger et le salon. » Quelques années plus tard, il ajoutait une véranda jouxtée à une cuisine d’été digne de celles des grandes vedettes. C’est sans parler du long couloir de nage et du terrassement du terrain.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Sébastien Colpron et Johanne Lefebvre

Le couple a fait appel aux experts : des architectes, des designers (quatre), un entrepreneur en lequel il avait entièrement confiance et des artisans de tout acabit. « Plein de gens sont passés ici. Et sont restés longtemps. Pour une des rénos, on a reçu un groupe d’ouvriers en juin. Je leur ai demandé ce qu’ils voulaient pour Noël. Ils ont ri de moi. Dans leur tête, les travaux dureraient deux, trois mois. Ils ont fini en décembre, comme je pensais », se rappelle Sébastien, sourire aux lèvres.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

C’est ici que se réunit la grande famille. Derrière les grandes portes accordéon, les propriétaires ont installé des étagères pour ranger les jouets de petits-enfants. Cette pièce est jumelée à la cuisine, au salon et à la véranda.

C’est que Sébastien et Johanne sont des pros du « tant qu’à faire ». Un projet d’abord relativement modeste devient rapidement 10 fois plus important.

Il y a toujours mieux et malgré nos plans soigneusement élaborés, on vise toujours plus haut.

Sébastien Colpron

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Ouvert et éclairé, le salon est une des trois pièces qui ont été ajoutées peu après l’achat de la propriété, en 2010. Le foyer Don-Bar est une création québécoise découverte par le propriétaire alors qu’il cherchait une pièce originale.

Chacun sa spécialité

Pendant que Sébastien parcourait la planète à la recherche des bons carreaux pour le plancher de la cuisine (et, sept ans plus tard, les mêmes pour la véranda !) ou le foyer multiface du salon, Johanne s’affairait à imaginer une maison pour leur famille qui s’agrandissait chaque année. C’est que les quatre enfants adultes ont fait des petits, si bien qu’il y a maintenant 9 (bientôt 10) petits-enfants de 0 à 10 ans. « En plus, on est très actifs [marathons, triathlons, sports multiples, etc.] et les enfants le sont aussi, affirme la Mamou du clan. Je voulais qu’ils soient bien ici. »

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

La chambre principale, au rez-de-chaussée, a une porte-fenêtre qui mène vers une terrasse près de la piscine. Il y a aussi une salle de bains ouverte adjacente à cette chambre.

L’extérieur a donc été planifié pour accommoder les sportifs de la famille. « On a défriché pour créer trois pistes de vélo de montagne, on a créé un parcours d’hébertisme de type d’arbre en arbre et on a installé une très longue piscine pour que nous puissions faire des longueurs », énumère Sébastien, lui-même très porté vers les sports.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Tour à tour, les enfants se sont retrouvés dans cette chambre d’invités installée à l’étage. On y trouve aussi une seconde chambre ainsi qu’une salle de bains.

La piscine est sans doute une des plus longues que nous ayons vues : elle fait 25 m. Avec ses deux couloirs, elle permet au couple de « faire des longueurs » plusieurs mois par année puisqu’elle est chauffée. Des parois de verre la ceinturent, ce qui permet de l’admirer au milieu du terrassement fleuri et boisé.

Grande cuisine

PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY'S REALTY QUÉBEC

La propriétaire, qui travaille de chez elle, s’est installée dans cet espace qui, à l’origine, abritait la cuisine.

Sébastien, qui, dans une autre vie, était chef dans un restaurant haut de gamme, tenait à exploiter ses talents dans une grande cuisine. « Celle d’origine aurait pu rentrer dans un placard [la pièce sert maintenant de bureau pour Johanne qui travaille à domicile]. J’en voulais une grande, bien équipée. » Le couple a donc choisi un cuisiniste qui a intégré beaucoup de rangements et des appareils performants. L’îlot, recouvert de quartz couleur maïs, mesure 13 pi.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

En 2016, les propriétaires ont ajouté cette véranda, une cuisine extérieure ainsi qu’un corridor de nage. Grâce à sa grande cheminée (l’âtre mesure près de 2 m), les propriétaires se servent de cette pièce même l’hiver. Les moustiquaires sont recouvertes de toiles plastifiées qui servent de coupe-vent.

« On avait choisi des éléments qui n’étaient pas très tendance il y a 10 ans, mais qui le sont devenus plus tard. » Comme les robinets noirs et le dosseret aux motifs géométriques gris et anthracite.

Il y a eu des tonnes de modifications structurelles au cours des rénovations. Par exemple, le duo a choisi de changer l’orientation des escaliers, autant celui menant à l’étage que celui du sous-sol. « Cela nous a permis de gagner de l’espace et de simplifier la circulation. »

PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY'S REALTY QUÉBEC

La cuisine extérieure a été imaginée parce que cet espace vide s’y prêtait.

Vivre dehors

Afin de profiter de la nature environnante, Sébastien et Johanne ont installé une véranda et un foyer au bois (les deux autres foyers de la maison sont au gaz). L’ouverture mesure près de 1,60 m. Et puisqu’ils étaient dans le « tant qu’à faire », ils ont ajouté une cuisine extérieure. « On a installé beaucoup d’armoires et un plan de travail en quartz, un petit frigo, un évier et un pas pire BBQ ! » Un appareil de quelque 8000 $, ajouterait-on. Pas pire en effet.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Les propriétaires ont choisi des matériaux de haute qualité, comme les surfaces de travail en quartz et le gril sophistiqué.

La maison est aussi dotée de plusieurs ajouts, dont une chaîne stéréo qui diffuse à l’intérieur comme à l’extérieur. Le sous-sol comprend un espace gym et un grand écran rétractable pour regarder des films pendant les séances d’entraînement. Il y a une série de bâtiments à l’extérieur, dont une jolie gloriette et un garage recouvert de bois de grange. Évidemment, toutes les fenêtres ont été remplacées ; la couverture aussi. Les portes intérieures proviennent d’antiquaires et ajoutent une touche ancienne.

PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY'S REALTY QUÉBEC

En raison du foyer installé sur cette terrasse située devant la maison, les propriétaires disent y prendre leur café le matin, même en hiver.

Le couple a consacré des heures, voire des années à bichonner la maison. L’été dernier, confie Sébastien, c’était la première fois en 10 ans qu’il ne se faisait pas réveiller par une équipe d’ouvriers.

Après tant d’efforts, pourquoi partir ? Parce que Johanne et Sébastien ont de nouvelles ambitions. Ils veulent se rapprocher des enfants qui ont récemment acheté des propriétés au bord d’un lac. Et peut-être aussi, recommencer à rénover.

PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY'S REALTY QUÉBEC

Les propriétaires ont consacré beaucoup d’efforts à la transformation du terrain en un lieu où il fait bon jouer et pratiquer des sports. Tellement qu’en 2010, la Ville de Saint-Sauveur leur a décerné le prix du plus bel aménagement paysager.

La propriété en bref

Prix demandé : 2 725 000 $

Année de construction : 1955, agrandie et entièrement rénovée de 2010 à 2019

Descriptif : 15 pièces comprenant 3 chambres, 3 salles de bains, 1 salle d’eau, 1 foyer au bois, 2 au gaz. Véranda, piscine 25 m (corridor de nage), cuisine d’été, aménagements pour enfants (parcours d’hébertisme aérien d’arbre en arbre, 3 pistes pour vélo de montagne, maisonnette). Gloriette, garage séparé, terrasses multiples, etc.

PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY'S REALTY QUÉBEC

Le corridor de nage mesure 25 m et est ceinturé de panneaux de verre.

Superficie du terrain : Près de 82 000 pi2

Évaluation municipale : 612 100 $

Impôt foncier : 3761 $

PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY'S REALTY QUÉBEC

Le terrassement comprend aussi des pistes de vélo de montagne et une piste d’hébertisme de type d’arbre en arbre.

Taxe scolaire : 630 $

Courtière : Nadia Maltais, Sotheby’s International Realty Québec

> Consultez la fiche de la propriété