Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente.

Emmanuelle Mozayan-Verschaeve Emmanuelle Mozayan-Verschaeve
Collaboration spéciale

Chargée d’histoire, cette ancienne école primaire construite en 1914 a servi de chapelle quelques années plus tard avant de devenir une propriété résidentielle. Elle est située dans la municipalité estrienne de Stanstead, qui jouxte la frontière américaine menant au Vermont.

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

La vaste grange bâtie sur une dalle de béton pourrait être convertie en garage.

Dawn McKee est tombée amoureuse du caractère historique de cette maison quand elle l’a visitée. Elle cherchait un endroit assez vaste pour recevoir sa progéniture, mais aussi sa nombreuse fratrie. « On est cinq filles et trois gars ; j’ai aussi beaucoup de cousins, dont un en Angleterre. Ils ont adoré venir ici en vacances. Ma cousine de Boston — qui n’est qu’à un peu plus de trois heures de route de Stanstead — est d’ailleurs restée là tout un été », se souvient Mme McKee.

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

L’entrée donne le ton coloré de la maison. La grille au sol qui recouvrait la vieille fournaise d’origine située au sous-sol s’impose comme objet décoratif à part entière. La maison est désormais chauffée au mazout et à l’électricité.

Elle apprécie l’esprit de village qui règne dans sa localité et la proximité du Vermont, à quelques minutes de marche. « On dit ici qu’on est au CanUsa. » La fameuse bibliothèque et salle d’opéra Haskell, qui conserve un ouvrage évoquant l’histoire de l’ancienne école où réside Dawn McKee, est d’ailleurs construite à cheval sur les deux pays. On peut donc, à l’intérieur de l’immeuble, avoir un pied au Canada et l’autre aux États-Unis !

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Pimpante en jaune poussin et blanc, la cuisine est composée d’armoires en bois ornées de motifs de coqs d’esprit champêtre.

Cette particularité reflète bien l’originalité de la bourgade. « Il y a quelque chose de spécial à Stanstead. C’est comme un autre monde, l’école compte seulement 12 élèves et il y a beaucoup d’entraide. On voit d’ailleurs des Montréalais s’y installer parce qu’ils aiment le côté communautaire », remarque Tiffany Howard, la fille de Dawn McKee qui est également sa courtière immobilière.

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Le coin dînette est pratique pour les repas quotidiens.

De Versailles à la Vieille Angleterre

L’intérieur de la maison répond au caractère singulier de la ville dans laquelle elle est érigée : ses hauts plafonds, ses murs de tôle embossée, ses planchers de bois qui datent de la construction du bâtiment. Et si la vocation des pièces est différente, leur configuration n’a pas changé. Ainsi, les classes sont aujourd’hui des chambres, auxquelles on accède par l’escalier de l’entrée et celui de la cuisine. « Il y a plein de corridors et les enfants adorent courir d’un endroit à l’autre. On aime se réunir là parce que ça donne l’impression d’être ailleurs, à une autre époque », confie Tiffany Howard. Hautes en couleur, toutes les pièces sont meublées à l’ancienne.

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Le salon flamboyant et chaleureux mêle plusieurs styles. « C’est l’endroit parfait pour prendre son scotch près du feu », dit Tiffany Howard.

Les précédents propriétaires tenaient à respecter le caractère de l’endroit et ils ont pris le temps de choisir le mobilier chez des antiquaires.

C’est à moi qu’ils ont vendu la maison, car ils ont vu que j’aimais son style et son histoire. C’était important pour moi de garder tout en l’état parce qu’on ne voit plus ça.

Dawn McKee

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Les meubles d’un blanc éclatant contrastent avec le vermillon des murs. Cette salle à manger formelle invite à des repas animés.

« Je me retrouve comme en Angleterre en rentrant dans la salle à manger, en France dans la chambre principale. Chaque pièce a une histoire », détaille Mme McKee, qui a également acheté des meubles anciens pour renforcer l’esprit des lieux. « Quand ma mère m’a emmenée visiter la maison, elle disait que la suite des maîtres lui faisait penser à Versailles ! », renchérit Tiffany Howard.

Un nid plus petit

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Des portes françaises relient la chambre et la salle de bains de la suite des maîtres.

Aujourd’hui, Dawn McKee reçoit moins et la maison est trop vaste pour elle. Sa fille aimerait qu’elle accepte de vivre avec elle et son petit-fils : « Je suis une mère de famille monoparentale et, avec la COVID-19, c’est compliqué. On sait que le revêtement extérieur est à changer, mais la maison est à un prix intéressant ; elle serait parfaite pour une famille qui voudrait investir un peu d’argent pour le refaire et en profiter pour mettre un isolant extérieur dans le but de réduire les coûts de chauffage, parce que la maison est très grande. »

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Il n’y a que des baignoires dans les salles de bains afin de conserver le style original ancien. Le jaune or se marie au bleu ciel pour former une suite très coquette.

Pour sa part, Mme McKee y verrait aussi une famille nombreuse, mais surtout des gens charmés par le style ancien, qui rénoveraient un peu, sans toutefois tout transformer afin de préserver le cachet de la demeure.

La propriété en bref

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Chaque chambre a sa couleur. Celle-là est d’un vert très tendre, qui fait ressortir la texture des dalles de tôle habillant les murs.

Prix demandé : 219 000 $

Évaluation municipale : 134 200 $

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Des rideaux fleuris renforcent la gaieté de la chambre rouge.

Année de construction : 1914

Superficie du terrain : 1250,3 m2

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Dawn McKee a transformé l’ancienne bibliothèque en une cinquième chambre. Les rideaux derrière le lit dissimulent une porte. « Toutes les chambres communiquent entre elles puisqu’elles étaient des salles de classe dans le temps », explique Tiffany Howard.

Superficie de la maison : 272,61 m2

Impôt foncier : 1875 $

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Le boudoir est l’endroit idéal pour lire.

Taxe scolaire : 119 $

Descriptif : maison centenaire de caractère sur une rue tout près du Vermont. Plafonds de plus de 10 pi, murs en lattes et tôle embossée originale. À distance de marche du poste-frontière américain. Unique et chaleureuse, cette grande propriété est l’endroit idéal pour les fins de semaine en famille.

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

La maison est très vaste, il était donc facile d’y trouver une pièce pour organiser un bureau.

Courtière : Tiffany Howard, courtier immobilier, Royal LePage Au Sommet

> Consultez la fiche de la propriété

PHOTO FOURNIE PAR TIFFANY HOWARD, COURTIER IMMOBILIER, ROYAL LEPAGE AU SOMMET

Le solarium se trouve à l’arrière. « C’est très agréable d’être là ; on y voit les chevreuils, on est dans la nature. La piste cyclable donne de ce côté-là », dit Mme McKee.