Ce week-end et le week-end prochain, dans le cadre des Visites libres d’automne, les bureaux des ventes d’environ 70 projets résidentiels dans la région de Montréal ouvrent grand leurs portes. Nul besoin de prendre de rendez-vous. C’est le moment d’entamer ou d’approfondir une réflexion, en faisant des découvertes dans les quartiers ciblés.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

« Magasiner une propriété au printemps est une tradition bien ancrée, mais presque autant d’acheteurs sont actifs pendant l’automne, constate Jacques Beaulieu, producteur des Visites libres d’automne. Les condos dans les grandes tours ne sont pas nécessairement prêts le 1er juillet. Le début de la construction dépend souvent du moment où la moitié des unités sont vendues. »

Grâce au site internet Mon habitation neuve, les acheteurs potentiels peuvent se préparer pour gagner du temps. Les projets sont en effet regroupés dans leurs municipalités ou arrondissements respectifs, puis subdivisés en six catégories : les abordables (350 000 $ et moins, taxes en sus), pour les familles (trois chambres et plus), le luxe abordable (de 250 000 $ à 500 000 $), de prestige, option 55+, ainsi que le locatif.

Dans la section consacrée aux habitations neuves abordables, ceux qui prévoient d’acquérir leur première propriété trouveront une liste des diverses aides financières offertes.

« Le plus grand frein à l’achat d’une première propriété est la difficulté d’amasser la mise de fonds, indique M. Beaulieu. Beaucoup de programmes existent, comme le nouvel incitatif de la Société canadienne d’hypothèques et de logement [SCHL], le régime d’accession à la propriété [RAP] et les crédits d’impôt des gouvernements fédéral et provincial. C’est épouvantable comment les gens ne sont pas au courant. S’ils sont stratégiques, ils peuvent faire de bons achats. »

Dans des projets, certains condos sont vraiment abordables. Il faut être aux aguets et ne pas se traîner les pieds. Et il ne faut pas non plus espérer le paradis au premier achat.

Jacques Beaulieu

Les logements destinés aux familles sont en croissance, note-t-il. C’est aussi le cas des complexes susceptibles de plaire à une clientèle de plus de 55 ans, dont les logements sont en vente ou en location. « Ces tours d’habitation se trouvent souvent à proximité d’un terrain de golf, d’une marina, d’équipements récréatifs ou d’établissements culturels et ont tendance à être haut de gamme. Les préretraités et les retraités apprécient des équipements comme des piscines. Ils ont le temps d’en profiter. Un projet peut plaire à différentes clientèles. Mais il faut respecter des paramètres très précis pour être inscrit dans les diverses catégories. »

Prix Habitat design

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Le condo témoin du projet Tak Village, dans Rosemont, a remporté un Grand Prix Habitat Design, dans la catégorie des unités modèles de moins de 350 000 $.

Deux circuits mettent en lumière des projets résidentiels effectués en partenariat avec le Fonds immobilier de solidarité FTQ ou réalisés en visant une certification écologique. Un troisième circuit permet de connaître les lauréats des Prix Habitat Design 2019, qui viennent d’être décernés. Ceux qui se rendront dans les bureaux des ventes et les condos témoins primés pourront voir les dernières tendances et s’en inspirer.

Le concours, qui s’intéresse au secteur de l’habitation dans la région de Montréal, encourage le recours à une approche multidisciplinaire pour intégrer un design d’intérieur de qualité, explique Jacques Beaulieu. Une vingtaine de prix ont été attribués. Le Grand Prix Habitat Design (catégorie Bureau des ventes) a été remporté par Symphonia Pop, à L’Île-des-Sœurs, de la Corporation Westcliff et Alain Desgagné, designer. Le même bureau des ventes s’est illustré dans les catégories Design graphique et Design d’intérieur. Son logement témoin a également reçu le Grand Prix Habitat Design (catégorie de prix de l’unité modèle de 350 000 $ à 750 000 $). Deux autres Grands Prix Habitat Design ont été décernés à Tak Village, dans Rosemont (unité modèle de moins de 350 000 $, DevMcGill, Ysabel Gauvreau designer), et Maisons Amélia, dans Bois-Franc à Saint-Laurent (unité modèle de plus de 750 000 $, Groupe Montclair). Le condo témoin de Solstice Montréal, en face du Centre Bell, a remporté le Grand Prix Habitat Design, Choix du public. Celui-ci a été remis au Consortium QMD Ménard et NEUF Architect(e)s.

Les dimanches 27 octobre et 3 novembre, par ailleurs, l’agence ACDF Architecture invite le public à découvrir son approche multidisciplinaire en design. Des concepteurs seront présents.