Idéaux pour contrer les îlots de chaleur en ville, capter les eaux de pluie et les gaz à effet de serre, les toits verts sont aussi fort jolis dans le paysage, surtout vus des airs.

La Presse

En voici une dizaine qui se trouvent un peu partout au Québec.

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Ce chalet semble se fondre dans les bois qui l’entourent dans le secteur de Cap-à-l’Aigle de La Malbaie, dans Charlevoix.

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Ce toit vert, aménagé sur plusieurs paliers, est situé dans l’île d’Orléans, non loin de Québec.

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Un chalet moderne sur les rives du fleuve à Trois-Pistoles, dans le Bas-Saint-Laurent

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Les deux toits verts d’une résidence située sur le cap dans le quartier de Cap-Rouge, à Québec

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Une propriété de l’arrondissement de Brompton, dans le nord de la ville de Sherbrooke, dans les Cantons-de-l’Est

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Ce grand toit vert se trouve tout près de la Terrasse du Chevalier-De Lévis, directement en face du Vieux-Québec.

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Dans le quartier Montcalm, à Québec, des toits verts ont fait leur apparition sur les condos aménagés là où se trouvait jadis la chapelle du monastère des Franciscains, dont on aperçoit le clocher qui donne sur la Grande-Allée.

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Les toits verts de ces condos du quartier de Sillery, à Québec, servent d’aires communes pour les habitants de l’immeuble.

PHOTO YVES TREMBLAY, LES YEUX DU CIEL

Une tour d’appartements située face à la Voie maritime du Saint-Laurent, tout près du parc du Havre, dans l’arrondissement de Saint-Lambert à Longueuil