Une fermette pour faire plaisir aux enfants

La maison de style champêtre a été construite... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

La maison de style champêtre a été construite en 1995. Un garage double surmonté d'un logement a été ajouté lors des travaux de rénovation, en 2009.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d'exception, offerte sur le marché de la revente.

Christine Brunet et Daniel Pilon ont tout fait pour encourager leurs deux filles, qui adoraient faire de l'équitation. Ils sont allés jusqu'à acheter une fermette à Blainville, il y a 20 ans, et à apprendre comment prendre soin des chevaux. Leurs enfants ayant grandi, ils veulent maintenant passer le flambeau à une autre famille tout aussi passionnée.

Frédérique et Andrée-Anne avaient 11 ans et 9 ans quand leurs parents se sont lancés dans l'aventure, tête première. « Il y avait une belle fermette à Saint-Eustache, mais nous avons préféré celle-ci, explique Christine Brunet. C'était proche de tout, des écoles, de mon travail à Boisbriand, de la ville de Blainville. Nos filles faisaient de l'équitation depuis qu'elles avaient 6 et 4 ans. Elles ont commencé dans un camp de jour au Centre équestre des Mille-Îles, à Laval. Elles n'ont jamais arrêté. Elles ont encore un cheval, en pension à Saint-Amable, où elles font de la randonnée. »

Christine Brunet et Daniel Pilon ont tout fait... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Christine Brunet et Daniel Pilon ont tout fait pour encourager leurs deux filles, qui adoraient faire de l'équitation. Ils sont allés jusqu'à acheter une fermette à Blainville, il y a 20 ans. Ils se trouvent dans leur espace préféré, ouvert sur la cuisine.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Leur écurie a déjà abrité jusqu'à cinq chevaux. « Des gens nous donnaient des chevaux trop vieux pour faire de la compétition, poursuit-elle. Mais plus régulièrement, nous avons eu deux chevaux. »

Daniel Pilon a saisi l'occasion de laisser son emploi pour s'occuper de la fermette.

« Sortir les cinq chevaux, en prendre soin, nettoyer les box, ce n'est pas de tout repos. On s'est bâti un réseau. Le forgeron venait chaque mois. »

Ils ont appris à manier un tracteur, à lever la pelle pleine de fumier et à le déverser du bon côté (pas évident la première fois), à commander la bonne quantité de minces copeaux de bois (« ripe »). Ils ont eu des chiens, des chats, un perroquet, deux chinchillas. « Nos filles nous ont épargné les reptiles, précise la propriétaire en riant. On a encore un chien et un chat. »

Rénovations majeures

La maison, de style champêtre, a été construite en 1995. La famille y a vécu 10 ans avant de réaliser d'importants travaux de rénovation, en 2009. L'intérieur a alors été transformé. Le déplacement de la salle de bains, située près de l'arrière de la maison, a permis d'aménager une vaste salle familiale ouverte sur la cuisine et la salle à manger. « Nous sommes toujours dans cet espace, révèle Christine Brunet. Dans le décor, plutôt moderne, nous avons ajouté une touche de bois, pour que ce soit chaleureux. J'ai aussi des antiquités, qui ont presque toutes appartenu à mes parents. L'effet rustique cadre bien avec l'écurie. »

Un garage double surmonté d'un logement a aussi été ajouté lors des rénos. L'appartement est habité depuis par une parente. La maison s'avère ainsi intergénérationnelle.

Seule l'écurie n'a pas été touchée. À part quelques coups de pinceau.

La lumière entre à flots dans la cuisine,... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

La lumière entre à flots dans la cuisine, ouverte sur la salle à manger et la salle familiale.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

L'aînée a quitté le nid familial il y a belle lurette pour faire des études en médecine vétérinaire (auprès des chevaux !) et la plus jeune, qui a fait des compétitions équestres de haut niveau, s'est installée à Montréal il y a quatre ans. La maison est devenue trop grande. Le couple est prêt à passer le flambeau à d'autres amoureux de la nature.

« J'aimerais que ceux qui vont acheter la fermette aient des chevaux et qu'ils soient aussi heureux que nous, on l'a été », dit Christine Brunet.

Les lieux sont équipés d'une fosse septique, d'un puits artésien et d'un champ d'épuration, et les propriétaires n'ont jamais eu de problèmes avec ces installations. « Ça peut faire peur à certaines personnes, mais ça se gère bien », estime Mme Brunet. Une autre chose qu'ils ont appris à maîtriser.

La propriété en bref

De la terrasse, à l'arrière de la maison,... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE) - image 5.0

Agrandir

De la terrasse, à l'arrière de la maison, on peut voir la piscine et l'écurie, au loin. Le manège se trouve derrière l'écurie.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Prix demandé : 859 000 $

Année de construction : 1995

Superficie de la maison : 4213 pi2

Superficie du terrain : 82 648 pi2

Description : La maison a été rénovée en 2009. La chambre principale avec une salle de bains se trouve au rez-de-chaussée, tout comme un salon, une salle d'eau, une salle de lavage, une salle familiale ouverte sur la cuisine et la salle à manger. Il y a deux chambres et une salle de bains à l'étage. Le garage double est surmonté d'un logement. Un vaste manège de 100 pi sur 150 pi se trouve tout près de l'écurie. Il y a deux foyers et une piscine creusée.

Évaluation municipale : 825 000 $

Impôt foncier : 5958 $

Taxe scolaire : 750,87 $

Courtière : Marilou Gagnon, Royal LePage Humania

Consultez la fiche de la propriété : https://www.centris.ca/fr/fermette~a-vendre~blainville/21201782




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer