Le marché de la revente continue d’afficher de solides performances à la grandeur du Québec, comme le révèlent les plus récentes statistiques de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ).

Yvon Laprade Yvon Laprade
Collaboration spéciale La Presse

Au cours des trois premiers mois de 2019, les ventes ont augmenté de 8 % par rapport à la même période en 2018. Il s’agit, en fait, du 19e trimestre consécutif haussier, d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

De janvier à mars, 23 667 transactions ont été réalisées entre le vendeur et l’acheteur. « C’est plus difficile pour les premiers acheteurs d’entrer dans ce marché [en raison des prix d’acquisition de plus en plus élevés] », constate toutefois l’économiste Yanick Desnoyers, de la Fédération.

Le prix médian de l’unifamiliale se situe maintenant à 255 000 $ (+ 3 %), le condo à 231 000 $ (+ 1 %), tandis que la valeur médiane du « plex » reste stable à 385 000 $.