Source ID:dcc2d291-a2c8-4b69-83c7-2f9e95a5d529; App Source:alfamedia

Le condo miroir du Quartier des spectacles

La cuisine s'ouvre sur la salle à manger... (Photo fournie par Re/Max du Cartier)

Agrandir

La cuisine s'ouvre sur la salle à manger et le salon, à gauche. Ces pièces à vivre sont largement fenêtrées.

Photo fournie par Re/Max du Cartier

L'immobilier fait rêver. Chaque semaine, nos journalistes vous présentent une propriété haut de gamme offerte sur le marché de la revente. Cette semaine : un condo dans Ville-Marie.

On est au centre-ville de Montréal. À l'horizon... (Photo fournie par Re/Max du Cartier) - image 1.0

Agrandir

On est au centre-ville de Montréal. À l'horizon se profilent le ciel et des immeubles, un peu comme à New York.

Photo fournie par Re/Max du Cartier

La salle à manger, le salon et le... (Photo fournie par Re/Max du Cartier) - image 1.1

Agrandir

La salle à manger, le salon et le bureau. À noter, le meuble fait sur mesure pour séparer le salon du bureau.

Photo fournie par Re/Max du Cartier

Le métro est en dessous, la Place des Arts est en face, la piste cyclable passe devant la porte, le quartier des affaires et le Vieux-Montréal ne sont pas loin, et pour le reste, ce n'est pas compliqué, il y en a un peu partout, tout autour. Quand on vit au Louis Bohème, il n'y a pas long à faire pour cueillir les fruits de la ville.

Le métro est en dessous, la Place des Arts est en face, la piste cyclable passe devant la porte, le quartier des affaires et le Vieux-Montréal ne sont pas loin, et pour le reste, ce n'est pas compliqué, il y en a un peu partout, tout autour. Quand on vit au Louis Bohème, il n'y a pas long à faire pour cueillir les fruits de la ville.

C'est justement cet aspect « être près de tout », qui permet de profiter des activités culturelles et de moins utiliser la voiture, qui a incité Daniel Roussin et Nathalie Hauseux à quitter L'Île-des-Soeurs, en 2008, pour s'installer au Louis Bohème. Cet immeuble de condos s'élève à l'angle du boulevard De Maisonneuve et de la rue De Bleury, aussi bien dire au coeur du centre-ville et dans la partie ouest du Quartier des spectacles. N'empêche qu'au moment de l'achat, le « Quartier des spectacles n'était pas ce qu'il est aujourd'hui », signale Nathalie. Il fallait se projeter un peu dans le temps, chose que Daniel parvenait facilement à faire. « Il est plus visionnaire que moi », lance Nathalie.

Le couple a acheté sur plan. Pour ajouter à cette profession de foi, il a décidé de prendre deux condos situés côte à côte, au 12e étage de l'immeuble, dans le but de les réunir pour n'en faire qu'un seul. L'idée était d'aménager un bureau pour Daniel, qui est avocat en droit commercial. À l'époque, il passait beaucoup de temps à l'étranger pour les besoins de son travail. Un bureau à la maison s'avérerait pratique, d'autant plus que Nathalie travaille avec lui. L'autre impératif pour jumeler deux condos était d'avoir assez d'espace pour loger la fille de Nathalie, alors âgée de 18 ans. La proximité des services, notamment du cégep et de l'université, allait s'avérer bien pratique pour elle également. La fusion et l'aménagement du 1201 et du 1202 ont donc été réalisés en conséquence, avec pour résultat un vaste condo avec aires dégagées.

GARDER LES PORTES

Même s'il n'y a pas de mur qui sépare les deux condos, le couple a choisi de conserver les deux portes d'entrée qui donnent sur le couloir commun de l'étage. Ainsi, s'il y avait une livraison pour le bureau, ça passait par la porte du côté du bureau, explique Nathalie. Sa fille utilisait aussi cette porte si elle voulait, puisque sa chambre donnait de ce côté. Cela lui assurait plus d'intimité. On parle ici au passé, parce que les besoins ont changé.

La fille de Nathalie vole maintenant de ses propres ailes et a son propre appartement, ailleurs. Sa chambre est devenue une chambre d'amis. En ce qui concerne Daniel, il voyage moins souvent. En revanche, il marche beaucoup. Son cabinet est situé dans le Vieux-Montréal, près du palais de justice. Du Louis Bohème, il est facile de s'y rendre à pied, d'autant plus que l'hiver, les couloirs souterrains permettent d'aller jusque dans le Vieux, plus précisément au Palais des congrès, à l'abri des intempéries.

LA VIE DEHORS

Vivre au coeur de la ville permet à l'amateur de festivals en tous genres d'accéder aux sites et d'en revenir facilement. Mais quand on veut avoir la paix, on aime bien avoir son petit coin chez soi, et profiter si possible du grand air. Ça tombe bien, le condo double possède une terrasse à l'avenant, donc double elle aussi, et qui se prête bien aux apéros et aux repas en plein air. « L'été, on est toujours dehors, signale Nathalie. Le dimanche matin, on entend les oiseaux chanter. »

Le couple a bien profité de son condo, mais maintenant, il planifie de se construire une résidence dans les Laurentides, où il a acheté un terrain. « Ça devait être un chalet, mais on pense maintenant en faire notre résidence principale », explique Nathalie. Comme ils travaillent encore, les deux propriétaires envisagent de prendre un pied-à-terre plus petit à Montréal, si possible dans ce même quartier, qu'ils aiment.

La propriété en bref

Prix demandé : 1 075 000 $

Année de construction : 2010

Pièces: Deux condos réunis en un seul, au 12e étage, avec 2 chambres (et possibilité d'en ajouter une 3e), 2 salles de bains, terrasse privée, espace de vie spacieux et décloisonné, vaste bureau ouvert sur le salon.

Évaluation municipale : 899 200 $

Impôt foncier : 7194 $

Taxe scolaire : 1524 $

Charges annuelles de copropriété : 9204 $

Superficie habitable : 1701,77 pi2

Courtier immobilier : Philippe Daunais, Re/Max du Cartier 514 278-7170

> Consultez la fiche de la propriété




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer