Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

Il y a 5 ans, après avoir habité pendant 25 ans à Longueuil, Félycia Carignan et Michel Walker ont eu le goût de s’établir à Montréal.

« Je voulais quelque chose de moderne avec une petite cour, qui n’exigerait pas trop d’entretien, explique M. Walker. On ne désirait pas aller en condo. »

L’entreprise Atelier LaCarré, dirigée par Jean Maxime Lachance, a attiré leur attention avec son projet dans le quartier Saint-Paul–Émard, près de LaSalle, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, à une dizaine de minutes de marche de la station de métro Monk. Un duplex en rangée abandonné, construit en 1910, a fait place à une maison unifamiliale de trois étages. Le couple a emménagé avec ses deux enfants, de jeunes adultes, en février 2015.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Michel Walker et Félycia Carignan ne pensaient pas que leurs enfants quitteraient le nid familial si vite. Leurs chiens Sydney et Shanelle leur tiennent compagnie. 

« Nous sommes très satisfaits, assure le propriétaire. Avisé d’un problème d’infiltration d’eau sous la terrasse, Jean Maxime a tout enlevé et a refait la membrane du toit. C’est un gentleman. »

Il n’a aussi que de bons mots pour les jeunes d’Habitations Quatrium, qui ont construit le garage et l’abri d’auto, à l’arrière, l’an dernier.

« Avec cet ajout, on a plus d’intimité que lorsqu’on habitait en banlieue, fait remarquer Mme Carignan, qui ne gare sa voiture que l’hiver, dans un coin reculé de la cour. Du printemps jusqu’à l’automne, elle s’entoure de fleurs et de plantes.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Au plafond du rez-de-chaussée, les poutres de la maison originale, qui ont été mises en valeur, donnent beaucoup de chaleur au salon et à la salle à manger.

À l’intérieur, les quatre escaliers ne l’importunent pas du tout. “C’est mon exercice”, dit-elle en riant. La chambre principale, la salle de bains attenante et une spacieuse penderie de style walk-in, ainsi qu’un bureau, occupent l’étage. Au-dessus se trouvent deux chambres, une salle de bains et une salle de lavage. Il faut monter encore plus haut pour se rendre sur la terrasse aménagée sur le toit, qui offre une vue sur le versant ouest de la montagne, où se trouve l’oratoire Saint-Joseph. Le centre-ville apparaît aussi au loin.

On est en ville, mais on se croit à la campagne. C’est le meilleur des deux mondes.

Félycia Carignan

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Dans la cuisine, les plans de travail en Corian contrastent avec le coin à déjeuner, fabriqué avec du bois récupéré lors de la démolition de la maison. 

La terrasse, très paisible, se trouve presque à l’ombre de l’ancienne église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, qui accueille le Théâtre Paradoxe, où ont lieu notamment les tournages de l’émission Y’a du monde à messe. Les propriétaires ne s’en plaignent pas, prompts à le préciser.

Au plafond du rez-de-chaussée, les poutres de la maison originale, qui ont été mises en valeur, donnent beaucoup de chaleur au salon et à la salle à manger. Une poutre en acier, installée perpendiculairement, supporte aussi les étages supérieurs. Il n’y a pas de sous-sol. Le vide sanitaire au sol en terre battue, accessible par l’entremise d’une trappe et servant d’espace de rangement, a été conservé.

“La maison est assez grande, estime Michel Walker. On la voulait plus compacte que celle qu’on avait avant. Cela aurait coûté très cher de faire un sous-sol, où on n’irait jamais.”

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

À l’étage, la chambre principale est spacieuse. Elle donne sur une salle de bains et une vaste penderie de style 
walk-in.

“On passe beaucoup de temps dehors, renchérit sa conjointe. Le canal de Lachine est tout proche.”

Travaillant dans l’industrie de la décoration et du meuble, M. Walker a donné la touche finale à la maison en faisant installer un mur d’ardoise et un foyer électrique dans la salle à manger, un immense miroir et des luminaires de style industriel dans la cuisine, ainsi que des plaques d’acier tout le long de la cage d’escalier.

Pourquoi mettent-ils leur demeure en vente ? “Les enfants nous ont joué un tour, révèle Félycia Carignan. Notre fils David demeure sur la Rive-Nord depuis trois ans et notre fille Julie-Anne vit à Hong Kong depuis un an et demi. On ne va à l’étage où se trouvent leurs chambres que pour faire le lavage ou monter sur la terrasse.”

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

À l’intérieur, les quatre escaliers n’importunent pas 
le couple.

De chez elle, elle se rend assez rapidement au bureau, dans le Vieux-Port. Son conjoint, par contre, ne détesterait pas se rapprocher de son travail, à Terrebonne. Ils sont ouverts à l’idée de se lancer dans un nouveau projet, dans le nord de Montréal. Ils sont prêts pour un nouveau défi.

La propriété en bref

Prix demandé : 1,189 million

Années de construction : 1910, puis 2015

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Une fois à l’étage des chambres des enfants, l’escalier mène à la terrasse aménagée sur le toit.

Superficie de la maison : 1904 pi2

Superficie du terrain : 2050 pi2

Évaluation municipale : 745 000 $

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

La terrasse aménagée sur le toit offre une vue sur le versant ouest de la montagne, où se trouve l’oratoire Saint-Joseph.

Impôt foncier : 5062 $

Taxe scolaire : 827 $

Courtier : Georges Bardagi, Re/Max du Quartier

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Les propriétaires aiment s’entourer de plantes et de fleurs. Le garage et l’abri d’auto, ajoutés à l’arrière l’an dernier, leur procurent une grande intimité.

Description : La maison de trois étages a été refaite pratiquement à neuf il y a cinq ans. Une cuisine avec un garde-manger de style walk-in, une salle à manger, un salon et une salle d’eau se trouvent au rez-de-chaussée. La chambre principale, une salle de bains attenante, une penderie de style walk-in et un bureau occupent l’étage. Il y a deux chambres, une salle de bains et une salle de lavage à l’étage au-dessus. L’escalier se poursuit et mène à la terrasse sur le toit. Un garage et un abri d’auto ont été ajoutés à l’arrière, l’an dernier.

Consultez la fiche de la propriété : https://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~le-sud-ouest-montreal/23164526