Subir une inondation et tout remettre en état est une épreuve pour le moins pénible pour les malheureux propriétaires.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Pour éviter que les conséquences d’une telle catastrophe ne se répercutent lors de la revente de la résidence, l’Organisme d’autorégulation de courtage immobilier du Québec (OACIQ) a jugé bon de rappeler les choses essentielles à savoir avant de conclure une transaction.

Il s’agit surtout de bien documenter les conséquences de l’inondation sur la demeure de même que toutes les mesures prises pour les régler.

Aussi, le tout devra être consigné dans le formulaire de déclaration du vendeur de l’OACIQ. Les courtiers sont aussi outillés pour bien conseiller les proprios.

Pour plus d’information :

• OACIQ : https://www.oaciq.com/fr/pages/info-oaciq

• Sécurité civile : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/inondation/