Source ID:; App Source:

Fondations

Fissures actives ou passives?

Il est essentiel de procéder au printemps à...

Agrandir

Il est essentiel de procéder au printemps à une inspection visuelle des fondations tant à l'extérieur qu'à l'intérieur afin de déceler tout problème apparent.

Claude-V. Marsolais
La Presse

Qu'elles soient de béton, de pierre ou de bois traité, les fondations ont un rôle majeur à remplir qui est de soutenir la charpente et les murs extérieurs, de résister aux poussées latérales et aux mouvements du sol occasionnés par les cycles de gel et de dégel tout en empêchant les infiltrations d'eau ou de gaz souterrains.

Il est donc essentiel de procéder au printemps à une inspection visuelle des fondations tant à l'extérieur qu'à l'intérieur afin de déceler tout problème apparent.

D'après André Gagné, directeur de l'expertise technique à l'Association provinciale des constructeurs d'habitation (APCHQ), deux types de fissures peuvent être décelés: les fissures dites passives attribuables à la rétractation d'un sol argileux qui peuvent se produire de façon soudaine et les fissures actives consécutives à un sol de mauvaise qualité ou à des matériaux de remblai mal compactés.

«Il peut arriver que des fissures passives apparaissent après la construction d'une maison, en particulier sous les fenêtres dans les sols argileux. Elles se stabilisent après un an ou deux. Si les fondations bougent chaque printemps, cela signifie qu'un remblai argileux y adhère ou que les semelles ne sont pas assez profondes pour résister au gel. Il s'agit alors de fissures actives.»

Pour savoir si une fissure est active, il s'agit d'en mesurer la largeur pendant l'été, faire une marque à même la fondation ou encore installer des bandes témoins. Ces références permettront de constater, au printemps suivant, s'il y a eu un changement.

Les interventions

La façon la plus connue de réparer une fissure passive est d'installer une membrane extérieure assurant l'étanchéité. Il faut d'abord creuser le long de la fissure pour dégager et nettoyer la section du mur endommagée. Ensuite, on élargit à l'aide d'un instrument approprié la fissure en forme de «V» et on la remplit à l'aide d'un mortier à prise rapide. Par la suite, on applique une membrane par-dessus en s'assurant qu'elle recouvre la fissure sur 150 millimètres de chaque côté. On peut aussi appliquer une deuxième membrane, ce qui assurera une protection supplémentaire. Finalement, on procède au remblayage tout en s'assurant de conserver une pente pour éloigner l'eau de la fondation.

M. Gagné signale que des fissures peuvent apparaître dans les fondations près des cages d'escalier menant au sous-sol. Bien souvent, c'est à cause de gouttières mal placées. Dans ce cas, il faut creuser autour des colonnes et poser un papier noir de 15 livres de pression ainsi qu'une membrane de polyéthylène.

Si les fondations bougent chaque printemps, cela signifie qu'un remblai argileux y adhère et que les semelles ne sont pas assez profondes pour résister au gel. Dans certains cas, de l'eau s'accumule entre la fondation et le sol argileux. Il faut remplacer l'argile par un remblai granulaire et s'assurer que le sol soit bien drainé. Il faut donc excaver, poser un isolant rigide sur le mur et sur le sol au niveau des semelles et remblayer. On peut aussi injecter une résine d'époxy sur le mur de fondation, ce qui le rendra plus fort pour résister au gel et dégel.

M. Gagné note que durant les périodes de sécheresse, il peut se produire dans les sols argileux un affaissement du bâtiment. Il faut alors arroser fréquemment le sol.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer