Source ID:b25d27960c27373481b3e458a0000cb2; App Source:StoryBuilder

Vaste: du mobilier fait pour braver les modes

Chaises Sted en frêne laqué rose, noirci et vert... (PHOTO FOURNIE PAR VASTE)

Agrandir

Chaises Sted en frêne laqué rose, noirci et vert

PHOTO FOURNIE PAR VASTE

Muriel Françoise

Collaboration spéciale

La Presse

Depuis deux ans, le paysage du design québécois s'élargit. Dernière marque à sortir du bois: Vaste et ses meubles aux lignes organiques croisant robustesse et raffinement.

Yannic Ryan et Frédérique Beaubien ont fait le compte: en 2018, pas moins de 450 chaises ont quitté leur atelier du Plateau Mont-Royal. Forts de cette demande, les designers du studio F&Y ont décidé de lancer leur marque de mobilier Vaste.

Jusqu'alors, leurs créations partaient rejoindre des cafés, restaurants et hôtels du Québec. «Nous avons ainsi développé la chaise Nord pour le restaurant Shinji, à Montréal, qui nous avait donné carte blanche», raconte Yannic. Même histoire pour la chaise Sted, imaginée pour le café Humble Lion. Un meuble «passe-partout, mais avec beaucoup de personnalité lorsqu'on l'observe de trois quarts ou de dos», poursuit le designer.

Objets plus raffinés

Yannic Ryan et Frédérique Beaubien, designers de Vaste... (PHOTO FOURNIE PAR VASTE) - image 2.0

Agrandir

Yannic Ryan et Frédérique Beaubien, designers de Vaste

PHOTO FOURNIE PAR VASTE

Cette première collection a permis au couple de soigner les détails pour aboutir à des objets plus raffinés que ceux destinés aux environnements commerciaux. «Nous pouvons notamment choisir des matériaux nobles, comme un rembourrage en cuir», explique Frédérique. Le travail épuré, dans la veine de l'artisanat des Shakers qui inspire fortement la communauté du design depuis quelques années, sert la matière et la forme. C'est d'ailleurs pour mettre en valeur cette dernière qu'une palette de couleurs naturelles a vu le jour pour certains articles du catalogue, qui mise également sur la polyvalence des objets: la table du salon et le coffre peuvent par exemple servir de sièges d'appoint.

«En ville, les espaces de vie sont plus petits. L'idéal est d'avoir moins de choses, mais mieux pensées.»

Dans cet esprit, le couple ne travaille d'ailleurs qu'avec du bois massif qui peut être traité au besoin. «On aimerait que, comme chez les Scandinaves, nos meubles aient deux ou trois vies. C'est si beau lorsqu'on voit une table toujours séduire les gens 50 ans plus tard», dit la designer. Une boutique éphémère devrait ouvrir ses portes à Montréal au printemps.

https://www.ateliervaste.com/




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer