Elizabeth Hudson est la créatrice des vêtements signés Ursa Minor. Raymond Biesinger est illustrateur pour le New York Times, Dwell, Monocle et GQ, entre autres publications. En 2010, les époux natifs d'Edmonton ont largué les amarres en direction de Montréal. Dans leur baluchon, quelques meubles, les plus chargés d'émotion, ceux qui ont du vécu, le strict nécessaire. De quoi remplir un petit camion-remorque, tout au plus.

Mis à jour le 21 janv. 2013
Mélanie Roy, collaboration spéciale LA PRESSE

C'est dans la rue Mentana, sur le Plateau Mont-Royal, à la hauteur du parc La Fontaine, qu'ils ont élu domicile. Dans un appartement ouvert et lumineux de 1000 pi2, ingénieusement rénové par son propriétaire, dans les années 80. Les murs des salles communes (séjour, cuisine et salle à manger), à l'extrémité ouest du logement, ont presque tous été abattus. À l'exception d'un îlot central, planté au milieu du décor, où on camoufle, côté cuisine, le réfrigérateur, et qui devient, côté salon, surface d'exposition.

Caractéristique importante du lieu, ses occupants y possèdent tous les deux leur atelier. Le «recoin» formé par le prolongement de la salle à manger, aménagé de manière à ce qu'il devienne une pièce en soi, est réservé à Raymond, ainsi que la minuscule chambre qui donne sur le balcon avant. Tandis que les machines à coudre industrielles, les rouleaux de tissu et les mannequins de la designer ont été installés dans la grande pièce double, attenante à la rue. Sans s'envahir, les espaces de travail et de vie se continuent les uns les autres, naturellement.

«Naturel» est peut-être le mot qui décrit le mieux l'appartement que ces deux esthètes ont décoré avec précision et une attention particulière accordée aux détails, à leur agencement. Un lieu véritablement habité. Qui parle des gens qui y vivent. «Notre travail est une prolongation de nous-mêmes, explique Elizabeth, et il en va ainsi de notre maison. Les objets dont nous nous entourons ont de l'importance. Pas au sens décrié, matérialiste du terme, plutôt au sens où ils racontent une histoire, une histoire intime...» Invitation au voyage.