Source ID:; App Source:

Les charmes de l'aubergine

La couleur du légume sera la nouvelle tendance... (Photo Raynald Lavoie, Le Soleil)

Agrandir

La couleur du légume sera la nouvelle tendance de l'année, comme le démontre cet assemblage de la boutique Villa.

Photo Raynald Lavoie, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Sauzède-Bilodeau
Le Soleil

Si elle se fait souvent discrète dans l'univers culinaire, l'aubergine sera à l'avant-plan dans celui des nuances. Profonde, mystérieuse, cette dérivée du violet arrive à un temps où on délaisse le kitsch pour le luxe et l'élégance.

 Comme le violet, l'aubergine symbolise le deuil, la mélancolie, mais évoque aussi la richesse, la créativité et la dignité. «C'est une couleur très spirituelle, réconfortante, qui mène à l'introspection et au calme», explique Josée-Ann Cloutier, spécialiste du marketing de Benjamin Moore. Moins répandue que le mauve, l'aubergine amène aussi une pointe d'audace au mélange bleu-rouge.

 «Ça fait neuf mois que je l'ai en magasin parce que je suis toujours un peu en avance», lance Nancy Ricard, de la boutique Un fauteuil pour deux. Carpette, papier peint, coussin, lampe, plusieurs objets ont emprunté les teintes du légume.

 La couleur tendance a aussi envahi la section de la literie de Simons en mai dernier et la réponse des consommateurs a été immédiate. «Ça se vend très bien, les clients ont adhéré», explique le responsable de la literie, Jason Templeton.

 «Les mauves s'imposent, mais pas les pâles. On ne retrouve pas lilas, mais du mauve raisin par exemple.»

 Le Québec hors tendance ?

 Si elle vient de mettre les pieds ici, la couleur décore déjà les intérieurs européens depuis un temps et même ceux de certains lieux publics nord-américains. En fait, il ne manque plus que nos maisons à adhérer à cette somptueuse teinte.

 «Certains hôtels et bureaux sont décorés d'aubergine. J'ai même vu l'an passé dans un hôtel de New York des boules de Noël de cette couleur, raconte Marthe Hendriks, du magasin Baltazar. C'était de toute beauté.»

 Mais Noël ne sera pas de cette couleur cette année. Il est trop tôt.

 «À notre magasin, ce n'est pas encore arrivé parce que les accessoires sont les derniers à être achetés chez les consommateurs. Pour moi, on parle énormément d'avant-garde, même si, en Europe, il y a de l'aubergine partout», ajoute Marthe Hendriks.

 En fait, ses tablettes devraient prendre l'aspect de la sombre couleur au printemps, assure-t-elle. Le temps que les consommateurs s'habituent avec la peinture et la draperie.

 «Au Québec, les gens ont beaucoup de goût, mais n'osent pas. Ils vont se procurer quelque chose qu'ils ont vu ailleurs plusieurs fois, comme l'aubergine qui arrivera après tout le monde. Pourtant, s'ils savaient à quel point ils ont du goût ici, poursuit-elle. Ils s'aventureraient davantage.»

 Plusieurs mariages possibles

 Avec cette couleur spirituelle, on suggère le clair, gai, question d'équilibrer l'ambiance. «En fait, comme il s'agit d'une couleur foncée, elle devient neutre alors, c'est pour ça qu'elle se marie avec beaucoup de teintes. Les grèges, le blanc cassé et même un orange brûlé», soutient Josée-Ann Cloutier.

 Chez Simons, on la place près des teintes criantes, parce qu'on attribue aussi à l'aubergine une nature apaisante. Le fuchsia et le corail ont donc leur place pour animer le tout.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer