Source ID:; App Source:

Des meubles neuf qui ont l'air vieux

Commode d'aspect «vieux fini». Un procédé qui requiert... (Photo fournie par Robert Martin Décor inc.)

Agrandir

Commode d'aspect «vieux fini». Un procédé qui requiert plusieurs étapes.

Photo fournie par Robert Martin Décor inc.

Commode Louis XV dotée d'une patine antiquée.... (Photo fournie par La Maison française) - image 1.0

Agrandir

Commode Louis XV dotée d'une patine antiquée.

Photo fournie par La Maison française

Les meubles neufs à la patine ancienne apparaissent comme une tendance des prochains mois. Nathalie Dugré, designer chez Roche-Bobois, y voit une réponse au style épuré en vogue depuis quelques années.

 Ce mobilier artificiellement vieilli s'inscrit dans un courant de la décoration né en Californie dans les années 90, le shabby chic, qui repose sur les patines, la brocante, le mélange d'objets hétéroclites et les couleurs claires.

 Le Salon maison&objet de Paris vient de décréter que les meubles neufs à la patine vieillotte seront tendance au cours des prochains mois. Cela fait sourire Elsa Déry, propriétaire de Zip international, qui fait son pain et son beurre de cette mode depuis toujours.

«Les gens apprennent à connaître et à apprécier "l'antiqué", convient-elle. Avant, ils prenaient ces meubles pour des antiquités. Maintenant, ils s'habituent à ce qu'on vend depuis longtemps, finalement.»

 Ces meubles neufs au look usagé sont très coûteux, parce qu'ils requièrent de multiples manipulations (voir autre texte). Néanmoins, ils sont souvent moins chers que les vraies antiquités.

 «Ceux qui les achètent veulent une allure de 300 ans, mais pas le prix», résume Robert Martin, propriétaire de la boutique Décor inc., à Montréal.

 Elsa Déry observe que les Québécois hésitent encore à en acheter. Nathalie Dugré, designer chez Roche-Bobois, croit que ce style plaira «à une clientèle à l'affût d'éclectisme, qui saura l'intégrer à du contemporain». Cette tendance est à ses yeux une réponse au moderne dépouillé qui s'est répandu dans nos maisons depuis quelques années.

Avec sa série Les Provinciales, Roche-Bobois propose ce type de meubles depuis 27 ans. Le fait qu'ils soient teints ou peints les actualise et les rend moins lourds, analyse Nathalie Dugré.

 Technique

 Les bricoleurs n'ont rien à perdre à s'essayer. L'émission Décore ta vie a récemment expliqué comment faire du vieux avec du neuf sur un meuble non peint. Il suffit d'appliquer une teinture à base d'eau à l'aide d'un pinceau et d'essuyer le surplus avec un chiffon sec.

 Quand c'est bien sec, on applique une mince couche de peinture au pinceau. On attend une heure et demie et on retire le surplus de peinture à certains endroits avec un chiffon humide. On applique une teinture qui va vieillir le meuble. Puis, on applique une seconde couche d'une autre couleur, ce qui lui donnera l'effet patine désiré.

Chouette le shabby chic

 Le mobilier à l'aspect vieilli fait partie d'une tendance déco née en Californie dans les années 1990 : le shabby chic.

 À l'origine de cette mode : Rachel Ashwell, une Anglaise qui s'est installée en Californie dans les années 1980 et qui a érigé un empire en quelques années. Elle est aujourd'hui à la tête d'une chaîne de boutiques et elle a écrit de nombreux livres.

 Dans un intérieur shabby chic, les patines dominent. Les commodes, les tables et les chaises sur le retour sont tourmentées avec du papier de verre ou des bougies, pour souligner ou provoquer des éraflures. Si leurs arêtes sont rayées ou écaillées, c'est encore mieux.

 Même les meubles neufs feront illusion après avoir été travaillés de la sorte.

 Outre le mobilier artificiellement vieilli, le shabby chic repose sur la brocante, le kitsch et le mélange d'objets hétéroclites. Il lui faut des couleurs claires : blanc, ivoire, beige.

Aux États-Unis, le shabby chic est romantique et girly, il s'enveloppe de rose, de petites fleurs et de dentelle. En France, il est plus sobre, il s'accommode de gris et de rouge et il utilise la toile de Jouy à profusion.

 Et parce qu'il repose sur la brocante et le recyclage, le shabby chic est à la portée de tous les porte-monnaie.

 Il a influencé une génération de jeunes désargentés et il a séduit des bourgeois allergiques à l'étalage du luxe. Élégant, authentique, confortable et simple, le shabby chic est sans doute une tendance que vous connaissiez déjà sans le savoir.

 Des meubles soumis à la torture

 Pour atteindre une belle patine antiquée, les meubles neufs ont été soumis à des séances de torture.  On les frappe avec régularité, à l'aide d'une chaîne de métal à laquelle sont soudés des écrous et des boulons de grosseurs variées. On leur ajoute des «faux chemins de vers de terre» avec un petit instrument qui ressemble à la perceuse du dentiste.

On leur applique une «patine usée par le temps», obtenue par la superposition de teintures de différentes couleurs, la dernière étant essuyée par endroits pour laisser apparaître la sous-couche de couleur «vieux bois». Le designer François Thériault n'en démord pas : idéalement, les opérations doivent être faites à la main, même dans les usines qui fabriquent des meubles en série, sinon l'aspect «vieux fini» sera moins réussi.

 Le métal aussi peut avoir son look antique. Le procédé requiert plusieurs étapes : application de plusieurs couches de peinture, cuisson, retrait de portions de la couleur. Voilà qui explique le coût élevé de ces meubles.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer