Source ID:; App Source:

Petites lumières économes pour gros budgets

Dans une salle de cinéma maison, le plafond... (Photo fournie par Teksho)

Agrandir

Dans une salle de cinéma maison, le plafond est animé d'un damier éclairé aux DEL réalisé par Teksho.

Photo fournie par Teksho

<p>Laurie Richard</p>
L'éclairage de l'escalier de la maison Expo Québec... (Photo Érick Labbé, Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

L'éclairage de l'escalier de la maison Expo Québec 2007 change de couleur selon le moment grâce au DEL.

Photo Érick Labbé, Le Soleil

Populaires dans le secteur commercial, les diodes électroluminescentes (DEL) se fraient un chemin jusque dans nos maisons. Ces minilumières, plus indiquées pour la déco que pour l'éclairage, se prêtent à merveille aux décors contemporains. Mais il faut y mettre le prix.

 La technologie DEL a notamment été utilisée dans la maison Expo Québec 2007, où des diodes, placées dans des niches verticales, éclairent la cage d'escalier et changent de couleur de manière fluide.

 D'autres se trouvent à la tête du lit des maîtres, derrière des bambous, et projettent leur lumière vers le haut.

 Caroline Fréchette, designer de la maison Expo Québec, indique que l'éclairage aux DEL est «très tendance, très actuel au niveau commercial. On en voit beaucoup dans les restos, les bureaux, les extérieurs des bâtiments. Ça fait ressortir les volumes».

Les diodes font à peine leur entrée dans le secteur résidentiel. Une percée timide, car cette technologie émergente est loin d'être abordable. L'illumination de l'escalier de la maison Expo Québec a coûté 5000 $ au bas mot, d'après Georges Tremblay, vice-président d'Éclairages Solaires, l'entreprise ayant réalisé le projet. «J'aurais pu mettre des fluorescents pour 150 $, mais ça n'aurait pas changé de couleur», spécifie-t-il. M. Tremblay prévoit toutefois que les prix diminueront dans les années à venir, alors que la technologie continuera d'évoluer.

 Les concepteurs de la maison Expo Québec ont opté pour les diodes afin de créer une ambiance tout en volumes. «On voulait quelque chose de très sobre. On ne voulait pas de moulures ou du papier peint. On a décidé de jouer avec la lumière», ajoute Mme Fréchette, qui croit que les diodes prendront une place de plus en plus importante sur le marché résidentiel, surtout pour l'aménagement de décors «épurés».

 Ces luminaires dynamiques et programmables disposent d'un spectre de couleurs infini. «J'ai accepté d'utiliser la technologie parce qu'on est capable de fixer à une couleur si on le désire. J'ai aucun rose dans la maison (Expo Québec). Lorsque c'est en roulement et ça arrive sur le rose, ça fait bizarre», note Mme Fréchette.

Différents projets

 Patrick Montreuil, président directeur de Teksho, une entreprise de Québec spécialisée en éclairage aux DEL, travaille de concert avec des designers et des architectes. Reconnu pour son éclairage scénique, Teksho mène des projets résidentiels depuis environ six mois. Un nouveau marché qui représente aujourd'hui 50 % de son chiffre d'affaires.

 M. Montreuil remarque un intérêt pour l'éclairage de cinéma maison : «Ça commence à être de plus en plus populaire. On veut créer une ambiance de club, lounge». L'entreprise a notamment installé un damier animé aux DEL au plafond de la salle de visionnement d'un de ses clients.

 Puisque les diodes ne dégagent pas de chaleur, elles sont également utilisées pour illuminer les celliers. «Ça ne dérangera pas la température du vin», indique M. Montreuil. On s'en sert également pour ceinturer les hauts et les bas d'armoires de cuisine.

 D'après lui, les DEL se déplacent lentement mais sûrement vers l'extérieur de la maison, pour éclairer le pourtour de piscines ou pour souligner un aménagement paysager, par exemple. Les seules limites sont celles de l'imagination.

 Comment ça fonctionne ?

 Les proprios se montrent surtout intéressés par les changements de couleur possibles grâce au système RVB (rouge vert bleu) des diodes. «Les DEL sont compatibles avec le langage DMX (Data Mining Extensions - une technologie électronique de transport des données) avec les trois couleurs primaires pour créer une infinité de couleurs avec des jeux d'atténuation», explique Georges Tremblay.

 La technologie DEL se conforme davantage aux environnements sombres. «C'est plus adapté à l'éclairage d'accentuation qu'à l'éclairage de tâches. On ne pourra pas bien voir dans un bureau, par exemple», souligne M. Tremblay. Les diodes sont toutefois idéales pour créer des effets et balayer les murs.

 Les luminaires sont préprogrammés par les concepteurs. Selon les demandes, ces derniers peuvent y ajouter un détecteur de mouvement ou un écran tactile pour activer le système. «On installe un contrôle simple pour ne pas que les gens aient à jouer dans la programmation», assure le président de Teksho.

 De plus, ces petites lumières consomment beaucoup moins d'énergie que les ampoules traditionnelles et ont une durée de vie de 50 000 à 100 000 heures. Deux bons points pour l'environnement.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer