Source ID:; App Source:

Les fabricants de meubles à l'affût des nouveautés

Amisco a surpris les visiteurs cette année en...

Agrandir

Amisco a surpris les visiteurs cette année en dévoilant sa collection de chaises d'appoint Eclectik. Elles sont drapées de tissus aux motifs hip, inspirés des années 50 et 60, et leur structure métallique est bien visible.

Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse

«Contrairement à la Chine, nous réagissons rapidement avec des tissus aux couleurs tendance. Nous pouvons ainsi proposer des meubles à la mode», affirme Rick Lovegrove, de G.Romano. L'entreprise de Montréal-Nord offre un court délai de livraison (quatre semaines) et un choix de 250 tissus. Le spécialiste du mobilier de métal Amisco a surpris les visiteurs cette année en dévoilant sa collection de chaises d'appoint Eclectik. Elles sont drapées de tissus aux motifs hip, inspirés des années 50 et 60, et leur structure métallique est bien visible. Cette collection a été conçue par trois designers.

Normand Couture, un concepteur bien connu dans le milieu du mobilier, a également été consultant pour ce projet. Les prix de ces chaises vont de 349$ à 599$ et elles sont offertes dans un choix de 12 couleurs de métal et 43 tissus. Même le catalogue de présentation de cette collection affiche un style actuel et attrayant. «Il faut trouver des nouveautés, car les Chinois nous copient et la qualité de leurs produits s'améliore», rappelle Réjean Poitras, président et chef de la direction d'Amisco.

Un autre manufacturier d'ici a aussi brillé avec sa nouvelle image de marque plus branchée: Azura, anciennement Meubles Quebeko. L'entreprise connue pour son mobilier de divertissement et de chambre prêt à assembler (fait de panneaux d'aggloméré couverts d'un laminé) propose maintenant un style actuel grâce à son designer Michel Swift.

Dans les couloirs du Salon, bien des habitués ont senti un sursaut de créativité chez plusieurs exposants. «La concurrence pousse nos fabricants à être créatifs. Auparavant, ils ne changeaient pas leurs modèles puisqu'ils se vendaient facilement», note le designer de présentation André Caron qui, avec son collègue Pierre D'Anjou, conçoit les Vitrines Tendances du Salon depuis plusieurs années. «Les manufacturiers raffinent leur style. Il y a du changement. On voit des meubles courbés, beaucoup de formes rétro modernisées et plusieurs nouveaux motifs», observe Lynn Foord de la boutique Sew & Home, située à Saskatoon.

Des imprimés pour attirer

«Une grande sélection d'imprimés est une bonne façon de se démarquer de ses concurrents», note Jean François Michaud, PDG du Salon canadien de l'ameublement résidentiel. C'est exactement ce que croit le plus important fabricant de meubles au Canada: Palliser. La compagnie de Winnipeg veut dorénavant se faire remarquer pour la variété de ses tissus. «On est reconnu pour nos cuirs, on veut l'être également pour nos tissus», affirme Nicole Morin.

La majorité des fabricants de meubles rembourrés n'ont pas lésiné sur les imprimés: fleurs, damas, pied-de-poule et formes géométriques rétro étaient omniprésents. Parmi ceux qui ont piqué notre curiosité, il y avait ceux exposés chez G.Romano, Van Gogh Designs (de Colombie-Britannique), Amisco, Brentwood Classics d'Ontario et même Jaymar, le roi du cuir. Chez Via, de Montréal, un grand canapé arrondi associait un tissu à fleurs oranges et vertes et un cuir limette. «Ce mélange de matières donne une valeur ajoutée au produit», explique Sam D'Andrea.

Solution: personnalisation

La clé du succès de notre industrie du meuble passe par la personnalisation, s'accordent les spécialistes. «La Chine acquiert de l'expérience dans la fabrication de meubles. Nos manufacturiers doivent donc miser sur deux de leurs forces: la personnalisation et la rapidité de livraison», affirme Michael J. Knell, correspondant canadien pour la publication Furniture/Today.

Il est d'ailleurs étonnant de constater toutes les possibilités d'aménagement et les choix de couleurs et de teintures donnés par nos fabricants. Parmi les innombrables exemples, il y a celui de la nouvelle collection Bridgeport de Shermag. Grâce à une base dite «flottante», il est possible de former le mobilier que l'on veut. Il peut notamment être constitué de deux chiffonniers et d'un long miroir.

Chevets, miroirs, étagères et chiffonniers peuvent aussi s'imbriquer à volonté dans la structure du lit. Seules les deux pattes extérieures peuvent être visibles, ce qui allège l'ensemble. Il faut compter près de 5000$ pour un mobilier complet. Cette personnalisation du mobilier donne d'ailleurs l'impression d'être soi-même designer. Pas étonnant de découvrir sur le dépliant de la collection Eclectik: «C'est votre création. Votre propre design.»




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer