Source ID:21fab622-8a9b-4705-9d70-a00693f4b577; App Source:alfamedia

Mon bureau dans la cour

Mathieu Weber travaille de chez lui... mais plus... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Mathieu Weber travaille de chez lui... mais plus dans sa maison. C'est plutôt le cabanon en tôle dans sa cour qui lui sert aujourd'hui de bureau. Les quelques mètres qu'il parcourt pour passer d'un endroit à l'autre font toute la différence pour séparer ses vies professionnelle et de famille.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Travailler à la maison peut sembler une bénédiction pour certains, mais en réalité, séparer vies privée et professionnelle pose tout un défi. Pour créer un espace de travail efficace, il faut parfois penser hors de la boîte - ou même hors de la maison, dans la cour! Pour la rentrée, nous vous présentons un bureau à domicile original.

Le meilleur des mondes

Quand Mathieu Weber part travailler le matin, il quitte la maison, comme la plupart des gens. Mais ce qui le distingue des autres, c'est qu'il a seulement trois pas à franchir avant d'arriver à destination! Son bureau est aménagé dans la cour arrière de sa résidence, dans un joli pavillon entouré de verdure.

Ce n'est pas d'hier que Mathieu Weber possède un bureau à la maison, parce que l'entreprise pour laquelle il travaille n'est pas située au Québec. Alors dès qu'il n'est pas sur la route, c'est à partir de chez lui qu'il doit travailler.

Avant, son espace professionnel était situé à l'intérieur même de la maison d'Outremont où il vit avec sa famille. Mais au moment d'entreprendre des rénovations avec la firme de design Bipède, les propriétaires ont profité de l'occasion pour redonner vie au petit cabanon de rangement dans la cour. C'était une bonne façon de rentabiliser les espaces: plutôt que d'acheter une plus grande maison, pourquoi ne pas utiliser chaque pouce carré de l'existante?

Mais enfin et surtout, il s'agissait d'une manière de créer une barrière entre vie de famille et vie professionnelle. La distance physique aide à établir également une distance psychologique entre les petits soucis du boulot et... ceux de la vraie vie, croit la designer Virginie Lamothe, qui a travaillé sur le projet.

«Ça éclaircit la frontière entre le travail et la maison, autant quand on commence à travailler que quand on finit sa journée.»

Son bureau a beau n'avoir bougé que de quelques mètres, pour Mathieu Weber, cela change tout. La maison est pleine de distractions et lorsque les enfants rentrent de l'école vers 15 h, il devient plus difficile de se concentrer. «Il y a quand même deux ados qui habitent là, donc il a vite réalisé que ça ne fonctionnerait pas vraiment dans la maison, surtout qu'il est souvent en téléconférence», poursuit la cofondatrice de Bipède, avec la designer Elaine Fortin.

Travailler à la maison peut sembler une... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Photo Marco Campanozzi, La Presse

En effet, pour Mathieu, il est maintenant beaucoup plus facile de s'isoler pour travailler. «J'ai mon espace de vie, et j'ai aussi mon espace de travail, que je peux fermer à clé», note-t-il.

De cabanon à pavillon

Le cabanon en tôle était dans la cour depuis le début, mais il n'était pas vraiment utilisé. Les designers l'ont donc converti en pavillon quatre saisons, en ajoutant de l'isolation et une dalle de béton chauffante. Ils l'ont aussi fenestré davantage pour rendre l'espace agréable et inspirant.

Mais à part s'attarder sur la finition, ils ne pouvaient pas y apporter beaucoup de changements pour des questions de réglementation municipale. D'ailleurs, il n'y a pas d'eau courante puisque ce n'est pas considéré comme un espace habitable.

D'ailleurs, l'autre moitié du cabanon, qui donne sur la ruelle, sert toujours de rangement. «Mathieu n'avait pas besoin de plus d'espace que ça, note la designer. D'autant plus que ce garage-là ne servait pas, donc c'est une utilisation bien plus intelligente de l'espace.» C'est aussi une solution plus économique que de louer un bureau, souligne Mathieu.

Le lieu est quand même amplement confortable pour y travailler ou même relaxer, puisqu'on y a aussi aménagé un petit canapé et une bibliothèque.

Ainsi, Mathieu peut travailler pendant que son chien court librement sur la pelouse, alors que la vie se poursuit dans la maison. Le meilleur des mondes, c'est dans sa cour qu'il l'a trouvé.

Pour travailler efficacement de la maison, il est... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Pour travailler efficacement de la maison, il est préférable d'avoir un endroit dédié exclusivement à son boulot.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Pour bien travailler à la maison

Ne travaille pas (efficacement) de la maison qui veut. Selon la designer Virginie Lamothe, un bon bureau à domicile doit être...

Isolé

Pour Virginie Lamothe, il est important d'avoir un endroit qui est voué uniquement au bureau dans la maison. «Idéalement, si c'est possible, il faudrait avoir un lieu qui ne partage pas d'autres usages», précise-t-elle. On n'a pas tous la chance d'avoir un pavillon dans la cour, bien sûr, mais prévoir une pièce séparée est une bonne idée.

Personnalisé

Selon la designer, le succès d'un bureau repose bien sûr sur son aspect utilitaire, mais il ne faut pas négliger l'aspect esthétique non plus. «C'est quand même plus solitaire comme façon de travailler, donc je pense que ça nécessite plus que juste un ordinateur, une table et une chaise. Il faut que cet endroit-là soit suffisamment beau pour qu'on s'y sente bien et qu'il ne fasse pas que répondre à des besoins pratiques.»

À usage unique

«Si c'est le bureau de la maison, il va nécessairement être encombré de choses qui n'ont pas rapport avec notre travail: des factures, de la paperasse, des trucs pas classés...» Selon Virginie Lamothe, le bureau familial et celui du travailleur autonome devraient être deux choses séparées. Sinon, la table de la salle à manger risque bien de devenir le refuge du travailleur...

Éclairé

Dans une tour de bureaux, personne n'aime travailler dans un endroit où il n'y a pas de lumière naturelle. C'est la même chose à la maison, croit la designer. «Des fois, on ne veut pas utiliser un bel espace pour y installer un bureau, mais je pense qu'on peut se le permettre si on va y passer huit heures par jour.» Donc on évite les racoins ou les sous-sols, et on essaie d'avoir un bon éclairage, naturel si possible, sinon une percée visuelle vers l'extérieur.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer