Plutôt que de créer une pièce, il peut être profitable de réaliser un cube compact dans une maison. Véritable meuble surdimensionné, cet aménagement regroupe plusieurs services et fonctions sur une surface habitable minimale. Démonstration.

Publié le 16 mai 2012
Lucie Lavigne LA PRESSE

L'aménagement d'un cube (ou «bloc servant») permet d'optimiser l'espace en réunissant diverses fonctions, comme une penderie, un cabinet de toilette ou du rangement. «Il peut même contenir une cuisine ou un bureau», fait remarquer Laurent McComber.

Cet architecte et entrepreneur général a conçu et réalisé deux blocs lors de la remise à neuf, à l'exception de la cuisine, d'une ancienne maison à étage, à Montréal.

Le bloc du rez-de-chaussée intègre, entre autres choses, un cabinet de toilette et un secrétaire, alors qu'un autre à l'étage renferme la buanderie et de nombreux rangements.

«Le premier avantage d'un cube est de concentrer les services afin d'exploiter au maximum la surface habitable, explique le fondateur de l'agence Les ateliers L. McComber. Posé comme un grand meuble, il libère visuellement l'environnement de plusieurs objets du quotidien et, dans bien des cas, il n'atteint pas le plafond. Ainsi, la lumière n'est pas totalement bloquée et une sensation d'espace est donnée.»

 

Lors de la rénovation de cette propriété, Laurent McComber a groupé, à l'étage supérieur, une buanderie, une lingerie et du rangement dans un bloc qui occupe environ 1,4 m2 (15 pi2) et qui est attenant à l'escalier. D'un côté, des portes s'ouvrent et donnent accès à la laveuse, à la sécheuse et aux produits de lessive. L'autre face du bloc, située tout à côté de la salle de bains, contient notamment des serviettes et un panier à linge.

«Bien sûr, on aurait pu aménager une toute petite pièce vouée à la lessive. Mais on y aurait éprouvé une sensation d'enfermement, note Laurent McComber. À l'inverse, un cube permet d'atteindre directement, sans devoir changer de pièce, les appareils et les produits. Une fois les tâches ménagères terminées, il suffit de fermer les portes et tout disparaît.»

Enfin, cette installation, qui fait face à la chambre principale, se trouve comprise entre le parquet et une retombée de plafond. «Il est avantageux de moduler les hauteurs de plafond dans une habitation, rappelle l'architecte. Cette variété distingue les espaces et engendre des atmosphères différentes. Dans ce cas-ci, la réalisation d'une retombée a également permis d'aligner le dessus du cube avec le haut des portes de la chambre et de la salle de bains, ce qui procure un effet de continuité et diminue le nombre de moulures des portes», conclut-il.

Photo: Steve Montpetit pour les Ateliers L. McComber

Derrière les portes de ce «bloc servant» se trouvent une sécheuse et une laveuse, ainsi que du rangement. Une lingerie et un panier à linge sont contenus dans cette portion du cube, située à proximité de la porte coulissante escamotable s'ouvrant sur la salle de bains.