Que faire avec des centaines de boîtiers de CD usagés? La designer industrielle Véronique Lamarre a eu la bonne idée d'exploiter la transparence de ces coffrets et de les assembler pour former des lustres étonnants. Les modèles Disco et Hip Hop en comptent 100, tous assemblés avec du fil d'acier et fixés sur une plaque d'aluminium.

Lucie Lavigne

«J'avais récupéré ces boîtiers suite à la fermeture d'un magasin de CD usagés», raconte la créatrice de 38 ans, qui habite l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

Après avoir travaillé pendant plusieurs années chez un fabricant de luminaires québécois et suite à l'arrivée de son deuxième enfant, Véronique Lamarre a fondé, en 2008, sa marque d'écodesign.

«Je suis toujours à l'affût de matériaux usagés qui sont abandonnés en grande quantité», explique celle qui se concentre sur la récupération et sur la création de luminaires au style à la fois écologique et très contemporain.

En 2010, la conceptrice a d'abord élaboré les suspensions Mini Pop, constituées de six boîtiers dont certains colorés. Par la suite, elle a confectionné les lustres Hip Hop, qui possèdent une forme ovale, et ceux intitulés Disco, de configuration circulaire.

Mis à part les halogènes, qui produisent trop de chaleur pour les boîtiers, les lampes fluocompactes claires ou colorées, ainsi que les lampes à DEL peuvent être utilisées et engendrer différents effets de lumière.

Actuellement, la designer met au point un lustre qui comportera 150 boîtiers usagés. Aussi, elle ne s'inquiète pas outre mesure au sujet de l'épuisement de ses stocks de boîtiers. «J'en reçois beaucoup, car les gens numérisent de plus en plus leur musique et se débarrassent de leurs disques compacts», observe-t-elle.

Selon Marie-Claude Parenteau-Lebeuf, présidente de la galerie-boutique Monde Ruelle, spécialisée en écodesign, les luminaires en boîtiers de CD de Véronique Lamarre figurent parmi ses créations les plus inspirées. «Ce type de design plaît à notre clientèle composée de jeunes propriétaires et de baby-boomers qui recherchent des produits originaux», dit-elle.

Il faut compter au moins 150$ pour une suspension Mini Pop. Quant aux lustres Hip Hop et Disco, ils valent 700$.

www.monderuelle.com

Photo André Pichette, La Presse

Le lustre Hip Hop, de forme ovale.

Photo André Pichette, La Presse

Le lustre Disco est composé de 100 boîtiers de CD.