Numérique et ultramince

Marie-France Léger LA PRESSE

Ciot fête ses 60 ans cette année. L'entreprise familiale de 275 employés possède maintenant sept magasins en comptant l'ouverture récente d'une surface de 7500 pieds carrés à Brossard.

Elle présente des produits très tendance comme la céramique numérique et la tuile ultramince. Selon Kistrina Panzera, directrice du marketing, la technologie numérique permet de reproduire sur une plus grande surface l'aspect de la pierre naturelle. «Si, par exemple, on prend le look marbre, le même motif se répète après 30 ou 40 tuiles seulement.»

Autre nouveauté: les tuiles ultraminces de 3,5 mm. Ces tuiles peuvent tout simplement être collées sur l'ancienne surface tout en offrant la résistance des tuiles normales.

Photo: fournie par Ciot

Les toutes nouvelles porcelaine ultraminces d'une épaisseur de 3,5 mm.

Encore la pierre

La pierre est décidément en vogue. Les consommateurs font le choix d'imitation raffinée de pierre naturelle. Ceragres offre maintenant une porcelaine façon ardoise de la société Nat. «La pierre est une très grande force actuellement, elle est intemporelle. Nous avons une nouvelle et très bonne imitation d'ardoise. Comme c'est une porcelaine commerciale, elle a une très grande résistance aux chocs et aux égratignures», constate Pascale Nakhle, designer chez Groupe Carreaux Ceragres.

Bourses d'études en céramique

Ceragres innove en proposant un nouveau programme de bourses accompagné d'un encadrement aux étudiants. Le programme a été conçu à la suite d'une demande effectuée par le cégep du Vieux-Montréal pour les étudiants en design ou en architecture à Montréal. L'objectif est double: encourager la relève et accroître les connaissances des étudiants dans le domaine de la céramique et du design. Les montants des bourses offertes s'échelonnent entre 300$ et 2000$. «Dans certaines écoles, des bourses seront données à des diplômés lors de leur soirée méritas ou lors de leur exposition finale. Dans d'autres cas, des bourses vont être attribuées pour un travail de session dans le cadre d'un cours, souvent les cours de matériaux», a expliqué Véronique Genest de Groupe Carreaux Ceragres. Des designers ainsi qu'une personne du marketing ont donné des conférences dans certaines écoles, notamment au cégep Marie-Victorin. L'an prochain, la société espère étendre son programme de bourses afin qu'il soit offert à plusieurs écoles et plus seulement à l'Université de Montréal et à l'UQAM.

Photo: fournie par Ciot

Faux marbre reproduit sur porcelaine grâce à la technologie digitale.