Source ID:; App Source:

Déco en images

Leur nouveauté de Tandem numérique: un aquarium virtuel.... (Photo fournie par Tandem numérique)

Agrandir

Leur nouveauté de Tandem numérique: un aquarium virtuel.

Photo fournie par Tandem numérique

Détail de la fresque qui sera installée à... (Photo fournie par Tandem numérique) - image 1.0

Agrandir

Détail de la fresque qui sera installée à la Coopérative d'alimentation de Percé.

Photo fournie par Tandem numérique

Armés d'une souris et pourvus de photos, Mario Turgeon et son fils Maxim créent des images qu'ils transfèrent sur du tissu, du bois, de la céramique ou du papier peint, dans tous les formats, tous les motifs et toutes les couleurs possibles et imaginables.

 Tandem numérique, c'est le nom de l'entreprise qu'ils ont fondée il y a deux ans. Son site Internet se résume à une page d'accueil. Et ne la cherchez pas dans l'annuaire! Les deux hommes sont si occupés qu'ils n'ont eu ni le temps ni le besoin d'en faire la promotion.

 Cette semaine plus que jamais, ils prévoyaient des nuits très courtes, en prévision du salon EXPO habitat pour lequel ils s'affairaient à préparer leur stand. Heureusement qu'ils peuvent travailler en robe de chambre si ça leur chante puisque leur bureau est dans leur maison de Loretteville.

 Mario, le paternel, commence une seconde carrière, après avoir été artiste, professeur d'arts visuels et photographe pendant 35 ans.

 Maxim, 29 ans, a étudié l'infographie 2D et 3D dans un collège privé d'arts et de technologie, à Québec, avant de faire ses classes comme coloriste 2D chez Astral Média, à Montréal. Il a la chance d'avoir un père qui croit en lui, qui l'admire et le lui dit.

Imagerie décorative d'ambiance

 Quand Maxim est revenu à Québec, Mario a décidé de s'embarquer avec lui dans l'aventure de «l'imagerie décorative d'ambiance». Mario, qui peignait des fresques à la main dans les années 80, s'étonne encore d'être «rendu avec une souris». «L'ordinateur est plus performant que le pinceau», affirme-t-il avec conviction.

 Ils utilisent des photos qu'ils retravaillent artistiquement à l'ordinateur. S'il le faut, ils les prennent eux-mêmes. À partir de simples clichés, ils peuvent tout se permettre, en fonction des désirs de leurs clients et des palettes de couleurs des compagnies de peinture.

 Grâce à des presses numériques, leurs créations peuvent être transférées sur une trentaine de «supports»: bois, métal, céramique, tissu, tuiles acoustiques, verre, plexiglas, canevas de toile d'artiste, vinyle autocollant, toile tapissée, etc. La compagnie 3M a même conçu pour eux une pelliculequi s'applique à chaud sur les surfaces poreuses, comme le ciment et le béton.

 «On a de l'imagination, du goût et la technologie», fait valoir Mario Turgeon, qui se réjouit, à 60 ans, de combiner ses trois passions: l'art, la photo et la décoration. «L'électronique résume tout ça, soutient-il. C'est l'avenir.»

 Mario et Maxim Turgeon présentent des exemples de leur savoir-faire dans la maison EXPO habitat, érigée à Beaupré cette année. Au sous-sol, une murale originale orne un mur de la salle de télévision. À la cuisine, c'est dans un caisson du plafond qu'ils ont appliqué un rectangle de tapisserie de leur cru.

Aquariums virtuels

 Leur dernière invention? Des aquariums virtuels. Ils peuvent être éclairés par l'arrière. Ou avoir des bulles qui semblent monter vers la surface.

 Ils créent aussi des vitraux sur pellicule, des paravents, des dessus de table, des rideaux ignifuges, des tableaux et des fresques. Pour l'intérieur (garantie à vie) ou l'extérieur (garantie entre trois et cinq ans).

 Pour les maisons ou les commerces. De tous les styles : zen, champêtre, contemporain, moderne... De tous les formats. Pour avoir une idée de leur potentiel, allez jeter un coup d'oeil à l'épicerie À la bonne franquette, à Saint-Nicolas; l'immense trompe-l'oeil qui fait le tour du commerce est né dans les ordinateurs de Tandem numérique.

 Au Château de Bordeaux, un immeuble à logements du chemin Saint-Louis, à Sillery, ils ont participé au décor des espaces publics. Ils ont recréé le match du Vendredi saint entre le Canadien et les Nordiques, pour le bar La Croquée, dans Portneuf. Ils viennent de suspendre une fresque au Paparazzi de l'avenue Maguire, à Sillery. Et ils installeront sous peu, à la Coopérative d'alimentation de Percé, une murale de quatre pieds sur 36 à laquelle ils ont donné un «traitement aquarelle» réussi.

 Ça coûte combien? Pour le matériel, il faut compter entre 10 $ et 20 $ du pied carré. Plus une rémunération de 75 $ de l'heure.

 Mario Turgeon rêve de travailler avec des artistes québécois, de reproduire leurs oeuvres sur différents supports et de leur verser des droits. «Éventuellement, nous imposerons ce que nous aimons, comme Laura Ashley l'a fait avec son propre style», avance-t-il.

 Tandem numérique : 418-843-2471

 

Illustration(s) :

 Détail de la fresque qui sera installée à la Coopérative d'alimentation de Percé

Leur nouveauté : un aquarium virtuel

Un monde inventé

Un vitrail sur pellicule

À l'épicerie À la bonne franquette de Saint-Nicolas, Tandem numérique a conçu un trompe-l'oeil qui fait le tour du commerce.

La dernière invention de Mario et de Maxim Turgeon? Des aquariums virtuels.

Une création plus zen

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer