Source ID:; App Source:

Éclectisme réussi chez Josélito Michaud

Le dosage a bien meilleur goût, même dans... (Photo fournie par Un Fauteuil pour deux)

Agrandir

Le dosage a bien meilleur goût, même dans l'éclectisme. Signé Nancy Ricard, d'Un Fauteuil pour deux, le loft de Josélito Michaud est un bel exemple d'éclectisme réussi.

Photo fournie par Un Fauteuil pour deux

Nancy Ricard adore agencer des objets disparates pour... (Photo fournie par Un Fauteuil pour deux) - image 1.0

Agrandir

Nancy Ricard adore agencer des objets disparates pour créer un bel effet, comme dans le pied-à-terre de Josélito Michaud à Québec.

Photo fournie par Un Fauteuil pour deux

Malgré leur opposition manifeste, ces pierres centenaires du Vieux-Québec et ces lampes de couleurs vives aux formes contemporaines semblent faites les unes pour les autres.

 Les coussins dodus, la table de bois et les rideaux de soie importés de France sont agencés avec une mesure et une harmonie qui ne sont pas le fruit du hasard. Signé Nancy Ricard, d'Un Fauteuil pour deux, le loft de Josélito Michaud est un bel exemple d'éclectisme réussi.

 L'éclectisme est une tendance du design et de l'architecture qui consiste à mélanger des éléments empruntés à différents styles, différentes époques. Sans vraiment y réfléchir, il nous arrive tous un jour d'aménager une pièce avec une antiquité, un souvenir de voyage ou un bibelot de valeur sentimentale qui n'a aucun lien évident avec notre mobilier.

Nancy Ricard joue avec l'humour, l'inattendu, la surprise. «Mets-moi des affaires flyées pour dédramatiser une pièce», lance-t-elle.

 L'éclectisme vous échappe? Filez vers Un Fauteuil pour deux, sa boutique du quai Saint-André, dans le Vieux-Port. Vous trouverez là la représentation la plus éloquente de cette tendance du design. Le rotin côtoie le chrome. Le brocart fréquente le plexiglas. Le contemporain se marie à l'exotique et au rococo. Ça brille, c'est doux, ça intrigue, on a envie de s'asseoir, de palper, d'y mettre son nez, d'en jaser.

 Nancy Ricard recommande tout de même «une constance dans le désordre apparent», une couleur ou une matière, par exemple. S'il y a trop de styles, voilà votre salon transformé en tour de Babel. Le dosage a bien meilleur goût, même dans l'éclectisme.

 Pour elle, cet art d'agencer des objets disparates, «c'est comme un don». Lorsqu'elle arrive chez un client, elle cherche la façon de mettre ses beaux meubles en valeur, avec des objets «qui les rendront plus intéressants».

 «Une lampe funny jumelée à un canapé de cuir contemporain, c'est son style. Un luminaire de plexiglas, un plateau en miroir vieilli, des meubles de rotin et un accessoire en mosaïque de verre : voilà le genre de composition qui l'allume.»

 Réfractaire aux kits, la designer n'achète pour sa boutique que des pièces uniques. Allergique aux décors surchargés, elle préconise les regroupements d'objets. «L'éclectisme est recherché, mais n'est pas facile à réussir», conclut-elle.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer