Source ID:; App Source:

Audace et contraste sur les murs

La couleur aubergine tapissera les murs ou agrémentera... (Photo fournie par Sico)

Agrandir

La couleur aubergine tapissera les murs ou agrémentera les décors à travers les accessoires.

Photo fournie par Sico

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Sauzède-Bilodeau
Le Soleil
Un exemple de color blocking.... (Photo fournie par Sico) - image 1.0

Agrandir

Un exemple de <i>color blocking</i>.

Photo fournie par Sico

 Après des années de couleurs douces, sereines, voilà que l'intensité s'amène sur les murs. Le pastel emprunte tranquillement la sortie, alors que le jaune citron, le noir et les teintes de mauve envahissent les pièces. Fini la douceur, c'est le temps de pimenter son intérieur.

 Rien ne se fera à moitié en décoration cette saison. La couleur a la cote, la pâleur ne l'a plus, à moins qu'elle règne du sofa au plafond. Le tout, dans le but de laisser notre côté éclaté s'exprimer.

 «Les gens cherchent à rendre leur vie plus extrême, explique Dominique Pépin, chef de marque senior chez Sico. Si la tendance se maintient, le pastel s'en va et les couleurs extrêmes arrivent.»

Ce soupçon de vivacité se verra à travers des couleurs franches comme un jaune citron, un rouge framboise, un bleu cobalt, un vert vibrant. Le noir poursuit également son ascension à travers davantage de teintes : verdâtre, jaunâtre, grisâtre. Et c'est définitivement le retour du mauve foncé sous toutes ses coutures.

 Les plus téméraires seront aussi servis grâce à une palette agrémentée de pourpres et aubergines agencés au gris foncé et au brun qui persiste. Et les autres pourront tâter le pouls en réalisant du color blocking , une technique de métissage des couleurs qui sert à alléger une ambiance lourde en raison de teintes sombres. Technique qui pourrait convenir aux consommateurs plus frileux.

 «Il fallait se sortir des faux finis, comme des textures à l'éponge, tout en gardant un motif qui puisse différer d'un mur uni, poursuit Mme Pépin. Le papier peint n'est pas une option parce tout le monde se souvient en avoir enlevé et ça ne nous tente pas de le faire une autre fois. Alors arrive le color blocking

 C'est ainsi qu'un jaune clair, un pêche ou un brun pâle peut couper un noir, un marron ou l'aubergine qui monte en flèche.

Pâle à l'extrême

 Vous ne voulez rien savoir des teintes sombres, les règles de design vous permettent de «ternir» votre décor, mais de A à Z.

 «Une des nouveautés particulières, c'est le blanc sur blanc. Différents tons de blancs superposés», poursuit Mme Pépin. Et ces blancs-beiges seront probablement les seules teintes douces de cette saison. En fait, le pastel qui a eu son heure de gloire, tire aujourd'hui sa révérence. «C'est arrivé avec le yoga, la vague sérénité. Mais c'est comme n'importe quel courant où le cycle dure environ sept ans, après avoir été imposant, une autre tendance émerge, ajoute Mme Pépin. C'est le cas du noir en ce moment, qui s'impose.»

 La gamme «champignons» fait son entrée chez Sico. Des beiges rosés, grisés, avec une touche de brun, ces beiges sont discrets, apaisants pour mieux se marier avec la palette sombre.

 Même chose chez Benjamin Moore, où on voit également l'arrivée des beiges, des bronzés aux dorés, qui seront, comme les blancs, superposés. «On voit beaucoup de tons de terre, les beiges avec un peu d'or dedans», décrit Josée-Ann Cloutier, responsable du marketing chez Benjamin Moore. Le bleu, qui s'était seulement manifesté sous la gamme pastel, est de retour. Il a plus de punch, de caractère, comme l'ensemble de la palette 2008.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer