Source ID:; App Source:

Rajeunir sans renier le passé

La cuisine a été entièrement repensée, selon les... (Photo Laetitia Deconinck, Le Soleil)

Agrandir

La cuisine a été entièrement repensée, selon les conseils du designer d'intérieur Jean Thibodeau. Conçue en accord total avec les goûts et les besoins du couple, celle-ci épouse un style contemporain, sans verser dans la froideur.

Photo Laetitia Deconinck, Le Soleil

Geneviève Simard (collaboration spéciale)
Le Soleil
Le salon est baigné de lumière et profite... (Photo Laetitia Deconinck, Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Le salon est baigné de lumière et profite d'un foyer en brique.

Photo Laetitia Deconinck, Le Soleil

Rue des Érables, quartier Montcalm. Un coquet appartement des années 40 a subi une cure de rajeunissement, tout en conservant son cachet d'antan. Une transformation qui lui a redonné vie, sans renier ses origines.

 Propriétaire de l'immeuble de quatre logements, le couple qui a installé ses pénates au dernier étage souhaitait en faire un lieu paisible et convivial. Pour y arriver, de bonnes rénos s'imposaient. Mais le potentiel y était.

 «L'appartement était un cliché, digne de la famille Plouffe !» s'exclame le proprio.

 Le lifting n'a donc pas été un luxe pour le couple, sensible à l'esthétisme et à une qualité de vie où l'espace et la luminosité priment.

Pièce à vivre

 Le décloisonnement a été le prétexte aux premiers coups de marteau et représente la transformation majeure de la résidence.

 L'espace cuisine, exigu, s'est vu bonifié en s'ouvrant sur une grande chambre à coucher, devenue elle-même salle à manger. «Nous rêvions d'une pièce à vivre orientée vers l'ouest, avec une vue sur les toits de Québec», souligne la conjointe.

 Ladite chambre n'avait donc plus de raison de vivre, et a laissé place à une pièce dégagée, créant du même coup une percée visuelle vers l'extérieur.

 Une porte en acajou s'est immiscée entre deux fenêtres existantes, et s'ouvre sur une terrasse qui est une continuité de cette salle à manger, l'été venu.

 La table à dîner en placage de chêne, d'inspiration japonaise, joue de contraste avec des chaises récupérées d'un premier trousseau, et dont les sièges ont été recouverts de babiche. Un délicieux mélange.

Quant à elle, la cuisine a été entièrement repensée, selon les conseils du designer d'intérieur Jean Thibodeau. Conçue en accord total avec les goûts et les besoins du couple, celle-ci épouse un style contemporain, sans verser dans la froideur.

 On la voulait ouverte, fonctionnelle et non avare de rangement. Les armoires en merisier teint couleur charcoal accordent leurs teintes avec les armoires en aluminium. Des traces du passé ont été conservées, telles la fenêtre d'aération de l'ancienne «dépense» et la cheminée qui a été découverte et laisse admirer sa brique d'origine.

 Un riche plafond à caissons en acajou teint chocolat chapeaute l'espace et lui confère chaleur et cachet. Celui-ci a été fait par le proprio, passionné d'ébénisterie depuis plusieurs années, et qui a mis la main à la pâte pour la plupart des interventions impliquant le travail minutieux du bois.

 Il lui en aura fallu de la patience ! Les plinthes d'origines ont fait place à des plinthes en acajou, très présentes avec leurs huit pouces de hauteur et leur couleur chocolat, contrastant avec le gris doux qui habille les murs de plâtre de l'appartement. Aidé d'un ami ébéniste, il a également restauré le plancher de bois qui, avec ses planches d'un pouce et un quart maintenant indisponibles, leur a donné du fil à retordre !

Récupérer l'espace

 Autre réno d'importance pour la résidence : le hall d'entrée. Autrefois commun aux locataires de l'immeuble, il a été cloisonné et a ainsi permis de récupérer 200 pieds carrés de superficie. Ce gain d'espace a permis l'installation d'un walk-in dans la chambre des maîtres, ainsi qu'une salle de lavage originale, laquelle est accessible par quelques marches et que l'on aperçoit d'une jolie fenêtre à carreaux. Le lambris a été conservé, pour une touche de charme assurée.

 Du côté de la chambre des maîtres, un mur de briques a été dégarni de son manteau de plâtre, et une tête de lit à caissons en acajou tranché s'appuie sur toute la largeur du mur et fait office de tablette. La literie bleu poudré contraste joliment avec le bois chocolat.

 Dans la salle de bains, la tuile hexagonale d'origine a été conservée, et de longs carreaux rectangulaires blanc cassé imposent un style contemporain, offrant ainsi un beau contraste des genres. Sa pose horizontale crée un effet de grandeur, non négligeable pour cette petite pièce.

 Tant pour la chambre que pour la salle de bain, les proprios n'ont pas voulu agrandir l'espace, au détriment de la pièce à vivre, prioritaire dans la liste des désirs. Une réno bien pensée, dont les choix judicieux et une bonne dose de patience mettent en valeur le cachet authentique de ce vieil appart qui a trouvé son second souffle.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer