Source ID:; App Source:

Un chalet de grand luxe

Vue de l'arrière, la maison affiche toute sa... (Photo Érick Labbé, le Soleil)

Agrandir

Vue de l'arrière, la maison affiche toute sa splendeur.

Photo Érick Labbé, le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Allard
Le Soleil

Est-ce la maison qui regarde le lac ou l'inverse? Après l'avoir visitée, on se le demande. Nichée sur une douce pente, cette vaste et luxueuse demeure impose par son originalité et son imprenable vue sur le lac Saint-Joseph.

 >> Visite guidée: faites le tour du chalet en photos.

 Il y a six ans, les propriétaires ont emménagé dans cette résidence de six chambres et cinq salles construite par les Habitations Boileau et signée par l'architecte Michel Gauthier. Un des plus beaux terrains au bord du lac s'était libéré. «On s'est toujours dit qu'on viendrait habiter ici à l'année», se rappelle notre hôtesse, qui connaissait déjà le secteur, puisqu'elle et son mari possédaient un chalet déjà un peu plus loin.

 Comme les propriétaires le souhaitaient, l'habitation est un compromis entre la maison et le chalet. «C'est notre chalet l'été et notre maison l'hiver.» L'intérieur se caractérise ainsi par l'omniprésence du bois dans les salons, le sous-sol et les salles de bains : merisier, cèdre, érable. La peinture se fait discrète. Lorsqu'il y en a, les couleurs, dominées par le jaune et le vert, sont restreintes. Sauf dans les chambres, où la créativité est plus à l'honneur.

 Sise sur une pente, la maison apparaît plus imposante à l'arrière, où le sous-sol passe pour le rez-de-chaussée. S'y trouve ce que la propriétaire appelle la «salle de party», munie d'une salle de billard et d'un bar, fermée au reste de l'étage par une fausse bibliothèque qui évoque l'entrée d'un passage secret. Derrière celle-ci se trouvent les chambres de deux des filles des propriétaires et la cave à vins.

 L'étage principal abrite entre autres la cuisine, la salle à manger et le salon, qui allient raffinement et convivialité. La bibliothèque, petit chef-d'oeuvre d'originalité, est signée par le designer Denis Néron. Le pavillon (gazebo en anglais), où les propriétaires et leurs invités prennent leurs repas l'été, constitue un objet de fierté pour les artisans en raison de la complexité du découpage. Pour agrémenter encore davantage la vue sur le lac, un large balcon s'étire sur presque toute la longueur de l'habitation.

 Sur le même étage se trouve une grande piscine intérieure surplombée d'un toit en PVC qui coupe l'humidité et reflète les remous de l'eau. Les murs qui entourent la piscine sont recouverts d'une jolie fresque représentant les grands climats du monde.

 Au deuxième...

 Le deuxième et dernier étage est consacré à la chambre principale qui, comme la presque totalité des pièces de la maison, possède une superbe vue sur le lac. La salle d'eau adjacente renferme une grande douche luxueuse, le genre qui donne envie d'y rester des heures.

 Reliant la chambre principale à l'autre extrémité de la maison, un élégant couloir pourvu de fenêtres des deux côtés permet de voir à la fois le stationnement à l'avant et la cour arrière. «C'est la tour de contrôle», blague la maîtresse de la maison. Dans cette vaste demeure, les propriétaires vivent seuls. Mais ils ont voulu que chacune de leurs trois filles ait sa propre chambre quand elles sont en visite.

 «On s'est toujours dit que quand elles allaient revenir avec leurs chums, leurs enfants, tous allaient avoir leur espace, dit la mère. Quand elles ne sont pas là, ce sont des amis (qui logent dans leurs chambres). On aime ça recevoir la famille, les groupes d'amis. À Noël, c'est toujours ici que ça se passe !»

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer