Source ID:; App Source:

La passion du verre de mère en fille

Mobile en trois dimensions.... (Photo Jocelyn Bernier, Le Soleil)

Agrandir

Mobile en trois dimensions.

Photo Jocelyn Bernier, Le Soleil

Diane et Nancy St-Pierre devant leur première oeuvre.... (Photo Jocelyn Bernier, Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Diane et Nancy St-Pierre devant leur première oeuvre.

Photo Jocelyn Bernier, Le Soleil

Nancy St-Pierre et sa mère Diane sont artistes du verre. Non seulement vivent-elles sous le même toit dans une maison bigénérationnelle, mais elles travaillent aussi ensemble, dans le même atelier, la plupart du temps sur les mêmes vitraux.

 Leur petite entreprise, Vitrail Duo, est située à Charlesbourg, au sous-sol du bungalow que Nancy a acheté de ses parents, il y a six ans. Ces derniers se sont alors installés dans un «condo» érigé au second niveau de la maison.

À 15 ans, au secondaire, Nancy avait déjà fait du vitrail, «avec un coupe-verre sans huile ni roulette». En emménageant à Charlesbourg, Nancy a pris la décision d'être maman à la maison. Elle s'est donc remise au vitrail, avec l'idée que ce serait un violon d'Ingres agréable. Puis, elle a proposé à sa mère de se joindre à elle.

 Depuis six ans, elles n'ont jamais arrêté. Et leur entreprise a pris de l'expansion. Les deux artistes collaborent maintenant avec des designers et des fabricants de cuisine. Nancy donne des cours chez elle et dans la municipalité de Shannon. La mère et la fille participent à toutes sortes de salons. Leurs oeuvres sont exposées dans des galeries d'art de Baie-Saint-Paul, de l'Isle-aux-Coudres, ainsi qu'à la célèbre fudgerie du Trait-Carré.

Passion

 Et voilà que la jeune femme de 34 ans est sollicitée par une école pour parler de la passion. Car il s'agit bien de passion pour cette maman déjà bien occupée avec ses marmots de 10, 9 et 7 ans. «J'aimerais organiser des ateliers pour des enfants, lance Nancy. Je voudrais leur montrer qu'il y a autre chose que l'ordinateur pour passer le temps.»

 Leur atelier est rempli de lampes, de bols, de veilleuses et de panneaux tous plus fascinants les uns que les autres. Elles ont aussi créé des petits mobiles en trois dimensions qui sont devenus leur marque de commerce. Elles utilisent surtout la technique du ruban de cuivre. Alors que Diane coupe et meule les morceaux de verre, Nancy se spécialise dans les soudures au plomb. «Elle se démarque par la finesse de ses soudures», souligne Diane.

 Elles envisagent d'intégrer le verre fusion à leurs oeuvres puisqu'elles s'achèteront un four d'ici deux semaines. «On a tellement d'idées, s'enflamme Nancy. Mais pour le moment la fusion du verre est encore en développement pour nous.»

 Et dire que Diane St-Pierre pourrait savourer une retraite peinarde, entre ses petits-enfants et ses séjours en Floride. «Si je ne faisais pas de vitrail, il faudrait que je fasse autre chose», dit l'ancienne céramiste.

 Le duo mère-fille a la chance d'être secondé par un tandem père-conjoint efficace. Les hommes font les livraisons et ils aident aux travaux plus costauds. «À Noël, on les emmène au restaurant et on leur achète un cadeau au nom de Vitrail Duo», racontent leurs conjointes reconnaissantes.

 Elles participeront au Salon de mai de Beauport. Et elles seront les seules artistes du verre au Symposium d'art de l'Isle-aux-Coudres, à la mi-août.

 _______________________

 Vitrail Duo : 418-623-3137 ou 418-622-8742 ou vitrailduo@hotmail.com

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer