Il s’impose avec force dans les tendances déco actuelles. Le japandi, contraction des mots Japon et Scandinavie, réunit deux courants esthétiques forts du Nord et de l’Est, et des philosophies qui placent l’humain et la nature au centre du décor.

Isabelle Morin
Isabelle Morin La Presse

Cette alliance entre les styles japonais et scandinave révèle des affinités entre deux cultures qui abordent l’aménagement intérieur sous un angle semblable. Dans leurs décors empreints de chaleur et de simplicité, la nature et la lumière règnent. Ce biais, défendu par l’esthétique scandinave depuis de nombreuses années, trouve ici une variante intéressante.

Le japandi s’inspire de l’art de vivre nordique et de son hygge. Il y joint une vision complémentaire du bien-être et de l’harmonie : celle puisée dans la philosophie zen et le wabi-sabi (concept esthétique lui-même dérivé du bouddhisme et du taoïsme). Cette esthétique, guidée par la modestie, se plaît à présenter la beauté dans ce qu’elle a d’imparfait et de modulé par le temps.

Lisez l’article « Mettez-y du hygge ! »

Cette combinaison engendre des décors contemporains, mais chaleureux, exploités entre autres dans les intérieurs de style mid century. L’après-guerre s’était d’ailleurs fasciné pour le Japon, (re)découvert dans des circonstances moins heureuses. À notre époque, alors que les maisons sont investies plus que jamais, le japandi propose des décors « humains » pensés pour le bien-être de leurs occupants.

Quelques décors <em>japandi</em>


  • PHOTO TIRÉE DE THEARCHITECTSDIARY.COM/PINTEREST

  • PHOTO TIRÉE D’ECOPEINTURE.CA/PINTEREST

  • PHOTO TIRÉE D’UNEHIRONDELLEDANSLESTIROIRS.FR/PINTEREST

  • PHOTO TIRÉE DE REGARDSETMAISONS.BLOGSPOT.FR/PINTEREST

  • PHOTO TIRÉE DE TRAITS-DCOMAGAZINE.FR/PINTEREST

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept façons d’adopter le japandi

1. Opter pour la simplicité : des lignes minimalistes et des décors désencombrés où chaque objet a sa raison d’être, que ce soit par son utilité ou par le bien qu’il procure.

2. « Moins, mais bien » : c’est le leitmotiv des décors japandi, qui misent sur la qualité et le fait main. Mettez l’accent sur quelques pièces bien choisies pour ne pas en diluer l’effet.

3. La beauté de l’imperfection : valorisez cette asymétrie qui témoigne d’un travail artisanal et les patines dessinées par le temps.

4. Place à la nature : privilégiez les matériaux naturels comme le bois, la pierre, la laine ou le lin. Adoptez quelques plantes, mais pas une jungle, que vous pourrez bichonner et honorer.

5. Faire entrer la lumière : les panneaux shôji et cloisons de bois lui font la part belle, tout en préservant une certaine intimité.

6. Jouer avec les contrastes et la géométrie : le côté apaisant du japandi laisse peu de place aux couleurs. Il mise, en revanche, sur l’abondance de textures et sur les contrastes qui suscitent l’intérêt, comme ceux créés par l’opposition du noir et du blanc. Le désir d’harmonie se révèle dans une géométrie présente à la fois dans l’architecture, le mobilier et quelques motifs joués avec parcimonie.

7. Se ramener sur terre : les plafonds visent des hauteurs modestes. Même chose avec les meubles dont les lignes se déploient à l’horizontale.