Les jeunes propriétaires de cette maison de Westmount avaient tout repeint en blanc dans le but d’actualiser, mais le résultat manquait de chaleur. La designer a intégré différentes couleurs pour magnifier de riches éléments architecturaux anciens et renforcer le cachet de la demeure tout en créant une connexion entre les pièces.

Emmanuelle Mozayan-Verschaeve Emmanuelle Mozayan-Verschaeve
Collaboration spéciale

Le vestibule

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

La brique rouge du manteau du foyer ne plaisait pas aux propriétaires.

Chargée du projet, Sophie Bergeron, designer et directrice couleur et design chez Benjamin Moore, a remarqué d’emblée le vitrail et le foyer, qui servait autrefois de chauffage dès qu’on entrait dans la maison.

« Il n’est plus en service, mais on a décidé de le conserver parce que c’est un bel élément. La brique rouge du manteau ne convenait pas aux goûts des propriétaires. Je l’ai modernisée en appliquant le ton Silex bleu, qui est très foncé et contient beaucoup de gris. J’ai aussi peint la grille en Onyx noir pour qu’elle soit moins voyante. » 

Elle a habillé les murs d’un blanc chaud (Acrylique transparent) et a recouvert le plafond de la couleur Galet, un beige un peu plus soutenu qui met subtilement à l’avant-plan le vitrail et les boiseries.

L’alcôve

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

Pour attirer l’attention sur la fenêtre, le mur du fond a été peint d’un ton légèrement plus soutenu (couleur Quiétude) que les murs de côté.

Dans l’alcôve attenante à l’entrée, les crochets positionnés assez haut dévalorisaient la fenêtre à meneaux d’origine.

La designer Sophie Bergeron l’a dégagée en descendant les crochets à bonne hauteur pour que les manteaux ne traînent pas au sol.

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

Placés trop haut, les crochets dévalorisaient la fenêtre à meneaux d’origine.

Les murs de côté sont peints en Acrylique transparent, mais celui du fond est d’un ton légèrement plus soutenu (couleur Quiétude) pour attirer l’attention sur la fenêtre.

Elle a aussi remplacé la chaise par une banquette en demi-cercle afin de mieux dégager l’espace et de rappeler l’arrondi de l’alcôve.

L’escalier

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

La baguette de chêne souligne le mur peint ocre rouge et met en valeur l’escalier. Les photos monochromes encadrées de noir font le pont entre le rouge et le brun.

Omniprésent dans la maison, le vieux chêne d’époque retrouve sa superbe grâce à la nouvelle coloration des murs et à certains détails, comme la baguette du même bois qui souligne la cloison peinte en ocre rouge dans l’escalier.

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

Le vieux chêne d’époque, comme celui dont est fait l’escalier, est omniprésent dans la maison. 

Elle ajoute également une touche raffinée.

Des photos monochromes encadrées de noir rythment le mur et créent un équilibre entre le rouge et le brun.

La salle à manger

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

Afin de mettre en valeur le plafond d’origine, Sophie Bergeron a opté pour la couleur Quiétude et un joli luminaire.

La salle à manger manquait de personnalité et d’unité. « Dans une section, les moulures étaient en bois et dans une autre, elles étaient en MDF. Je voulais attirer l’attention sur le plafond d’origine, alors j’y ai appliqué la couleur Quiétude ainsi que sur les moulures. Un beau luminaire complète le tout », explique la designer Sophie Bergeron.

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

Les teintes de fond (Acrylique transparent et Quiétude) connectent les espaces ensemble.

La table ronde fluidifie la circulation, et les rideaux bleu-gris rappellent la teinte de la brique du foyer de l’entrée.

« Là où j’ai une couleur principale dans une pièce, je l’utilise comme couleur d’accent dans une autre ; c’est une façon de créer un lien d’un espace à l’autre, mais que chacun ait sa personnalité », poursuit-elle.

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

Avant l’intervention de la designer, la salle à manger manquait de personnalité et d’unité.

Les teintes de fond (Acrylique transparent et Quiétude) de cette partie de la salle à manger tournée vers le vestibule et le salon connectent les espaces ensemble. Elles sont un brin rétro et répondent parfaitement au style de la maison. L’architecture originale resplendit à nouveau.

Le salon

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

Silex bleu est la teinte principale de la pièce. En plus du mur du foyer, le plafond est également de cette couleur (voir prochaine photo).

Appliquée sur le mur et le plafond, la couleur Silex bleu devient la teinte principale. « Elle paraît beaucoup plus bleue que dans l’entrée ici parce que la pièce est claire. L’ajout de tablettes en bois peint dans le même ton équilibre l’espace en encadrant le foyer, dont le manteau blanc froid à la base devient plus chaleureux peint en Quiétude. »

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

Les autres murs du salon sont recouverts du ton Acrylique transparent.

La designer a opté pour de nouveaux meubles qui donnent le sentiment que la pièce est plus grande.

« Souvent, les gens font l’erreur de choisir un mobilier trop gros par rapport à la surface. Il faut penser à laisser suffisamment de place pour circuler. Par ailleurs, un fauteuil sans accoudoir plein, une table en verre ou de petits meubles élancés allègent l’espace. » 

PHOTO ÉRIC MASSICOTTE, FOURNIE PAR SOPHIE BERGERON

La designer a également aéré la pièce en optant pour un mobilier moins imposant que celui qu’avaient choisi à l’origine les propriétaires. « Il faut penser à laisser suffisamment de place pour circuler », souligne Sophie Bergeron.

Les couleurs s’entrecroisent partout. Ainsi, les autres cloisons du salon sont recouvertes du ton Acrylique transparent.