Le minimalisme scandinave a apporté à nos intérieurs des canapés compacts et passe-partout. Cet hiver, sous l’influence du Sud, les fauteuils aux formes généreuses sont les vedettes du salon. Les assises se font larges, rondes, courbes, moelleuses, enveloppantes, bref, parfaites pour s’y lover au chaud en attendant l’arrivée du printemps. Voici huit pièces fortes.

Muriel Françoise Muriel Françoise
Collaboration spéciale

Gonflé

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Le canapé LANE, d’EQ3

Pour son premier canapé modulaire avec coin angulaire, la marque venue de Winnipeg EQ3 a fait fort. Le canapé LANE, fabriqué au Canada, arbore des formes amples au point de sembler gonflé. L’assise profonde et de gros coussins en fibres, mousses et plumes donnent une irrésistible envie d’y échouer avec plaisir ou, mieux encore, d’y dormir. On aime les contours légèrement irréguliers et les larges bras plats qui offrent un appui supplémentaire et permettent de déposer un livre.

À partir de 4549 $ pour un canapé trois places.

Consultez le site d’EQ3 : https://www.eq3.com/ca/fr

Féminin

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Le fauteuil Julep, de Tacchini

La marque italienne Tacchini a confié au designer suédois Jonas Wagell la conception d’une collection de fauteuils tout en rondeurs. Le canapé Julep, réminiscence de l’avant-garde des années 50, se glisse dans les intérieurs de style moderne ou ancien avec élégance. Malgré ses formes pleines, celui-ci donne une impression de légèreté. En partie grâce à son piétement qui le surélève du sol de façon imperceptible. Ses lignes délicates, presque féminines, lui permettent notamment d’être installé devant une grande fenêtre.

À partir de 10 200 $ pour un canapé trois places.

Consultez le site de Montauk Sofa : https://montauksofa.com

Ailé

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Le fauteuil Fred, de Fritz Hansen 

Le designer espagnol Jaime Hayon a imaginé pour la légendaire maison danoise Fritz Hansen un fauteuil aux lignes modernistes inspiré d’un pélican aux grandes ailes et aux courbes harmonieuses. Avec sa silhouette ouverte, ses accoudoirs en chêne ou en hêtre et son large dossier, la lounge chair Fred (paix en danois) invite au repos. Si son assise basse n’est pas adaptée aux personnes moins mobiles, son confort, grâce à un dos incliné, en fait un siège parfait pour lire ou discuter des soirées entières.

À partir de 3185 $.

Consultez le site d’Avant-scène : https://avant-scene.com

Convivial

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Le canapé Jill, de Montauk

Depuis la vague libératrice de Mai 68 qui a balayé les conventions du quotidien, les designers n’hésitent pas à placer les assises des canapés très près du sol. La marque montréalaise Montauk Sofa — qui fabrique ses fauteuils au confort exceptionnel au Québec — a appliqué ce principe à sa collection Jill. Ses éléments modulables permettent une infinité de configurations en fonction de l’espace de vie, du studio au loft industriel. Petit faible pour le coussin plat de côté qui rappelle l’armure des samouraïs.

À partir de 9000 $ pour un canapé trois places.

Consultez le site de Montauk Sofa : https://montauksofa.com

Néoclassique

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Le modèle Uncover, de Ligne Roset

Avec le modèle Cover, la designer française Marie-Christine Dorner avait déjà réinterprété en 2017 le canapé Chesterfield, un classique des clubs anglais robuste et plein de caractère, pour Ligne Roset. Elle renouvelle cette fois l’exercice avec le modèle Uncover. L’habillage de la mousse ultraconfortable — un point fort de la marque — prend la forme d’un gant dont la fantaisie est au choix de son propriétaire. Deux options possibles : une housse de tissu extensible ou matelassée pour un effet graphique subtil.

À partir de 4675 $ pour un canapé trois places.

Consultez le site de Maison Corbeil : https://maisoncorbeil.com/en/ligne-roset

De niche

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

La causeuse Nolta deux places, de Mobilia

Les petits espaces peuvent aussi accueillir des formes pleines à condition de trouver la bonne place (un coin, un couloir…) pour ce type de fauteuil. Avec ses rondeurs et son dos en demi-cercle dépourvu de bras, la causeuse Nolta deux places de Mobilia rappelle ainsi les fauteuils des boudoirs des maisons fortunées d’autrefois. Six coussins assurent un confort supplémentaire à cette assise qui se marie avec du mobilier aussi bien vintage que bohème ou moderne.

999 $ pour un fauteuil ou une causeuse.

Consultez le site de Mobilia : https://mobilia.ca/fr

Îlot

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Le canapé Ipanema, de Ligne Roset

Toujours chez Ligne Roset, le canapé Ipanema de Didier Gomez révèle sa forme flottante tel un îlot au milieu de l’océan. Le meuble aux lignes organiques est inspiré des trottoirs en céramique tout en courbes du bord de la plage d’Ipanema, à Rio de Janeiro, ainsi que des projets de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, l’un des plus grands représentants du modernisme. Assez imposante, la silhouette incurvée de ce canapé est parfaite pour les grands intérieurs ouverts où il structure et adoucit l’espace.

À partir de 8765 $ pour un canapé trois places.

Consultez le site de Maison Corbeil : https://maisoncorbeil.com/en/ligne-roset

Profond

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Le canapé Dive, d’Élément de base

La marque montréalaise Élément de base n’a pas hésité à baptiser le plus large de ses canapés Dive, ou « le grand saut » en français. La fonction revendiquée de cette collection ? La paresse sans complexe. De profonds coussins d’assise en plumes et des accoudoirs bien rembourrés apportent un confort maximum à ce meuble à prix compact. Dix-sept coloris de housse et plusieurs types de tissu (lin, laine, velours…) permettent de fondre ou pas le meuble dans le décor.

À partir de 1250 $ pour une causeuse.

Consultez le site d’Élément de base : https://elementdebase.com