Source ID:366352; App Source:cedromItem

Jamais sans mon petit électro...

On a beau se plaindre que le comptoir de la cuisine est trop encombré, il y a... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

La Presse
La Presse

On a beau se plaindre que le comptoir de la cuisine est trop encombré, il y a certains petits électros dont on ne se passerait pour rien au monde. Lesquels? Nos journalistes passent aux aveux... la suite.

Ma machine à paninis

Cadeau de Noël de ma mère il y a quelques années, ma machine à paninis me permet justement de retrouver un peu le goût des fameux grilled cheese qu'elle préparait à la poêle lorsque j'étais enfant... le gras du beurre en moins. En quelques minutes, cet appareil améliore le goût d'un simple sandwich en faisant fondre le fromage. Difficile de s'en passer, surtout à l'heure du lunch. Et elle se nettoie facilement. Un atout non négligeable. (Nathaëlle Morissette)

Mon bras mélangeur

Mon bras mélangeur ne trône pas en permanence sur le comptoir, mais s'y retrouve tous les jours ou presque et jamais je n'accepterais de m'en départir pour faire un peu d'espace dans mes tiroirs. Avec un bon couteau et mon mélangeur, je peux tout cuisiner ou presque. Les smoothies énergisants du matin, le gaspacho rafraîchissant des soirées d'été, le potage de courge à l'automne, la mayonnaise maison pour aller avec les asperges... J'ai fait l'erreur d'en acheter un «pas cher, pas terrible» il y a quelques années, qui n'a pas duré six mois avant de rendre l'âme. L'investissement pour un modèle avec un moteur puissant et des lames en métal en vaut vraiment la peine. Et c'est encore mieux s'il est d'un joli rouge vif comme le mien. (Violaine Ballivy)

Mon Vitamix

Si je ne l'ai pas dans les minutes suivant mon réveil, attention! Mon regard devient hagard, mon corps crie «vitamines!», mon humeur vire au noir. Non, je ne parle pas de la première tasse de café, mais du sacro-saint smoothie. Chez nous, déjeuner est synonyme de fruits liquéfiés. Le Vitamix est la Cadillac des mélangeurs, avec un moteur au moins quatre fois plus puissant que le modèle standard. Naturellement, le luxe se paie, soit environ 500$ pour le modèle de base. La compagnie tentera de vous convaincre qu'il est possible de rentabiliser votre Vitamix en y faisant du pain, des biscuits et des muffins. Conseil de pro: tenez-vous-en aux smoothies, potages, beurres de noix et desserts glacés. (Ève Dumas)

Mon mousseur à lait

Pour commencer la journée d'aplomb, il me faut mon café bien chaud, avec beaucoup de lait. Même si mon mari a sa super machine dans un coin de la cuisine, j'utilise toujours ma cafetière italienne sur la cuisinière, pour faire mon espresso. Mon mousseur à lait électrique fait le reste. En appuyant sur un bouton, j'obtiens du lait chauffé à point, avec une belle mousse onctueuse. Ainsi équipée, mes lattés n'ont rien à envier à ceux de mon mari... (Danielle Bonneau)

Ma machine à espresso

Il y a une règle non écrite à la maison: le premier qui se lève est obligé de se rendre à la cuisine pour mettre en marche la machine à espresso. Si un seul électro devait trôner comme roi et maître sur le comptoir, notre Cube Nespresso aurait facilement raison du grille-pain et du mélangeur. Chez nous, la machine à espresso sert deux fois par jour en semaine. Chéri et moi dégustons un café, en vitesse, juste avant de partir pour le boulot. Lorsque le samedi matin arrive, cet électro est encore plus sollicité. Pour rien au monde je n'échangerais mon latté pour accompagner ma lecture des journaux (et de l'iPad). Et puisque, le week-end, les petits excès sont permis, disons qu'il est difficile de se contenter d'un seul café! (Émilie Bilodeau)

On a beau se plaindre que le comptoir de la cuisine... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Mon four grille-pain

Le four traditionnel est parfait pour les lasagnes copieuses et les braisés, mais lorsqu'il s'agit de réchauffer une baguette de pain, de faire chauffer un morceau de pizza ou de gratiner un plat, le four grille-pain n'a pas son égal. Il est économe en énergie, et je l'apprécie particulièrement l'été, quand la chaleur à l'extérieur ne donne aucunement envie d'en rajouter avec un grand four! (Marie-Ève Morasse)




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Éveiller le quotidien

    Design

    Éveiller le quotidien

    Même pris à la va-vite sur le coin du comptoir, les petits-déjeuners de semaine peuvent être remarquables »

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer