Les architectes Anne Cormier, Randy Cohen et Howard Davies ont fondé leur agence en 1987. Les trois concepteurs sont enseignants et Anne Cormier (qui est la conjointe de Randy Cohen) est l'actuelle directrice de l'École d'architecture de l'Université de Montréal. Parmi leurs nombreuses réalisations, il y a le Unity 2, un complexe en copropriété, situé à Montréal.

Lucie Lavigne MONTOIT.CA

Signe distinctif

L'agence participe à plusieurs concours et, dès ses débuts, se démarque par son utilisation inventive de matériaux modestes et robustes produits par l'industrie. Acier perforé, métal déployé (ou treillis), panneau dur, panneau à copeaux orientés... Tous des matériaux qui attendent d'être détournés pour servir à autre chose dans une habitation, notamment. En prime, ils permettent l'expérimentation, précisent les architectes dont l'objectif est de créer des environnements stimulants et sensuels à l'aide de moyens simples, comme la couleur, les volumes et les matériaux.

Lors de la séance photo

Surprise! Ils sont arrivés tous les trois habillés dans les tons de jaune acidulé et de bleu clair. «Non, non, on ne s'est pas consultés, ce matin. C'est un pur hasard», ont-ils juré en riant.

Ce qui les a attirés dans le centre de rénovation?

Bien sûr, les matériaux de la cour à bois. Mais aussi des produits humbles - et souvent oubliés ou snobés - comme le panneau dur (masonite) perforé pour y accrocher des accessoires de cuisine. Sans compter les produits fonctionnels, mais de couleur vive, comme du fil de rallonge vert lime.

Un article d'usage courant qu'ils ont déjà utilisé dans un aménagement?

Parmi les nombreux exemples, il y a le panneau à copeaux orientés. Plusieurs ont été utilisés en guise de revêtement de sol et de mur au restaurant du Centre d'interprétation du parc du Bourg de Pabos, en Gaspésie. Un vernis clair, fini glacé, a été appliqué afin de mettre en valeur la texture du matériau, habituellement dissimulé.