Il n'y voit que des avantages. «Le liège est une matière naturelle et renouvelable, explique-t-il. C'est très important pour moi. C'est aussi un matériau spongieux, très confortable pour les pieds.»

Publié le 4 oct. 2006
Danielle Bonneau
Danielle Bonneau LA PRESSE

Il n'y voit que des avantages. «Le liège est une matière naturelle et renouvelable, explique-t-il. C'est très important pour moi. C'est aussi un matériau spongieux, très confortable pour les pieds.»

Dans la cuisine de Claire Morin et Pierre Charron, le liège de couleur naturelle se marie harmonieusement avec les armoires en érable. Une bordure verte et terra cotta entoure l'îlot central.

«Quand on échappe un verre, il ne se casse pas en 2000 morceaux, renchérit sa conjointe, Claire Morin, tout aussi enthousiaste. Le liège demeure à la température de la pièce, peu importe qu'il fasse chaud ou froid à l'extérieur. On n'a pas besoin de plancher chauffant!»

Dans la cuisine, le liège de couleur naturelle se marie harmonieusement avec les armoires en érable. Une bordure verte et terra cotta entoure l'îlot central. Difficile de voir qu'il s'agit de tuiles carrées de 12 po sur 12, collées les unes à côté des autres, car les joints ne paraissent presque pas.

Dans les salles de bains, les motifs choisis sont complètement différents, conférant aux deux pièces leur propre identité.

On doit le liège au chêne-liège, qui est dépouillé de son écorce tous les 9 à 14 ans, principalement en Espagne et au Portugal. Privilégié pour ses propriétés acoustiques, il est souvent installé dans les pièces dédiées au cinéma-maison. L'architecte et designer d'intérieur Maryse Leduc l'a mis à l'essai dans son sous-sol, où son fils de 10 ans joue au hockey et fait du patin à roues alignées. «Le liège absorbe le son et est plus chaud pour les pieds que la céramique et même le bois, constate-t-elle. C'est un bon choix pour un sous-sol ou une pièce de musique. Les panneaux sont beaux et chaleureux. C'est intéressant, si on veut créer un décor feutré.»

Certains planchers de liège ont été installés il y a plus de 100 ans aux États-Unis, et sont encore magnifiques, fait remarquer Lawrence Fiorentini, directeur des ventes chez duro-design, une entreprise lavalloise qui offre des planchers en liège dans un choix de 54 couleurs. La firme, qui propose six motifs différents, vend surtout ses produits par le biais de designers d'intérieur.

La compagnie Quickstyle offre du liège de marque Natur dans une dizaine de couleurs, dans des magasins de grande surface comme Home Depot. La chaîne n'en offre qu'en commande spéciale, car la demande n'est pas très importante. Le manufacturier et distributeur Goodfellow, de son côté, a cessé d'en offrir il y a environ 8 ans. Mais il pourrait réviser sa décision. «Le marché a évolué, constate Sylvain Cyr, directeur des ventes pour le Québec. On sent que les ventes de planchers de liège prennent de plus en plus d'importance. Ce marché pourrait peut-être devenir intéressant.»