Des bulbes pour enjoliver votre cour

Mettez un peu de vie et de couleur... (Photo Alain Roberge, Archives La Presse)

Agrandir

Mettez un peu de vie et de couleur dans votre cour.

Photo Alain Roberge, Archives La Presse

Pierre Gingras

C'est au printemps qu'il faut planifier votre potager et votre jardin, si petits soient-ils. Pourquoi ne pas enjoliver un coin de la cour ou du balcon avec des plantes bulbeuses à floraison estivale? De belles surprises vous attendent. Voici quelques suggestions.

Crocosmia

Son feuillage est délicat, sa floraison, spectaculaire, dans les teintes d'orange, de rouge ou de jaune vif, selon la variété. Mieux encore, la crocosmie fleurit pendant trois bonnes semaines, habituellement en juillet. Les petits fruits verdâtres qui se formeront ensuite devraient aussi vous séduire. En prime, la plante résiste à nos hivers et se multiplie allègrement si les bulbes sont plantés dans un sol bien drainé et ensoleillé, comme il se doit pour les plantes bulbeuses. Les jardineries l'offrent souvent en pot de six ou sept tiges. Évidemment, si vous plantez vous-même vos bulbes, la facture sera moins élevée.

Eucomis

L'eucomis rappelle un peu l'ananas. D'une rosette de feuilles émerge une tige qui produit un épi d'une dizaine de fleurs minuscules blanches, verdâtres ou roses, surmonté d'un joli petit chapeau vert; leur nom signifie d'ailleurs «jolie coiffure». Il s'accommode bien de la culture en pot et fleurit pendant plusieurs semaines pour ensuite offrir un épi de petits fruits fort décoratifs. Planté vers la fin de mai dans un sol riche, il se multipliera lentement mais sûrement d'année en année. Mais il faudra déterrer les bulbes frileux l'automne venu pour les conserver dans un endroit frais, bien emmitouflés de mousse de tourbe.

La plupart des variétés de crocosmies sont vivaces... (Photo Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

La plupart des variétés de crocosmies sont vivaces au Québec. Les plus populaires sont rouges, mais certaines offrent un coloris jaune vif.

Photo Archives La Presse

Acidanthera

Ce sont des glaïeuls, peut-être les plus beaux, mais on les découvre encore sous le nom d'acidanthera. La beauté de l'acidanthera, avec son feuillage étroit et sa hampe florale d'environ 1 m, se fera attendre jusqu'à la mi-août pour donner son spectacle. Mais ses fleurs blanches au coeur presque noir sont magnifiques. Et son parfum puissant mais délicieux vous envoûtera. La floraison peut s'étaler sur trois ou quatre semaines, si vous plantez quelques bulbes à une ou deux semaines d'intervalle. Les acidantheras ne résistent pas au gel. Il faudra entreposer les bulbes à l'intérieur pour les faire renaître l'année suivante.

Gloriosa

Les vrilles qui poussent au bout des feuilles assurent l'ascension de cette grimpante. L'étrange bulbe cylindrique et très allongé produit des fleurs flamboyantes aux longs pétales ondulés. Son nom scientifique lui va très bien. Le lis de Malabar, en français, trahit son origine: l'Inde tropicale. Gloriosa se cultive surtout en pot comme une plante d'intérieur. Mais on peut mettre le plant en terre quand le sol est chaud, au pied d'un treillis bien exposé au soleil. Il atteindra 1,5 m et fleurira une bonne partie de l'été. On doit entreposer le bulbe à l'intérieur pour l'hiver.

Les eucomis ont une allure originale avec leur... (Photo Archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Les eucomis ont une allure originale avec leur épi floral couronné de petites feuilles. Les fleurs multiples sont blanches, pourpres ou verdâtres.

Photo Archives La Presse

Blétilla

Les blétillas sont souvent vendus en pot. Mais l'achat de ces pseudo-bulbes représente une économie substantielle. Cette superbe orchidée terrestre originaire du Japon et de la Chine fleurit à la fin du printemps dans des tons de rose, de blanc ou de bleu tendre, selon la variété. D'une hauteur de 30 cm, elle n'aime pas le soleil ardent et exige un sol riche retenant l'humidité en tout temps pendant l'été. C'est une vivace délicate qu'on recouvre de paillis ou de feuilles en fin d'automne. En contenant, vous l'entreposez à l'intérieur en l'hiver pour sa période de dormance en prenant soin d'humidifier légèrement le terreau.

Ne pas succomber à la tentation

Difficile de ne pas résister à la beauté des anémones de Caen ou encore aux extraordinaires renoncules que les fleuristes nous offrent de temps à autre en fleurs coupées. Comment rester indifférent devant ces freesias aux vifs coloris et au divin parfum, toujours populaires en fleuristerie. Vous pouvez trouver ces espèces sous forme de bulbes au printemps. Résistez à la tentation. Car nos conditions climatiques ne leur conviennent tout simplement pas. Nos étés sont trop chauds pour leur permettre de fleurir normalement. Mais les anémones donnent une fleur ou deux en septembre comme cela m'est déjà arrivé.

Quelques conseils

Pour un bel effet, plantez au moins 10 ou 15 bulbes ensemble.

Un sol bien drainé est une condition essentielle pour que les espèces vivaces résistent à l'hiver.

L'entreposage: déterrez et laissez sécher les bulbes quelques jours. Déposez-les ensuite dans un contenant garni de mousse de tourbe qui sera ensuite fermé et gardé au frais jusqu'au printemps.

Les espèces présentées sont habituellement offertes dans les grands centres de jardin. Pépinières Jasmin à Montréal, Centre de jardin Brossard, les Floralies Jouvence, dans la région de Québec, offrent un choix considérable. Par internet.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer