«Où faut-il couper la hampe florale d'une orchidée phalaenopsis pour obtenir une nouvelle floraison?» demande Ginette Tremblay.

Mis à jour le 18 févr. 2009
Pierre Gingras
Pierre Gingras LA PRESSE

«Où faut-il couper la hampe florale d'une orchidée phalaenopsis pour obtenir une nouvelle floraison?» demande Ginette Tremblay.

 La question m'est souvent posée car, d'une année à l'autre, on finit par oublier où exactement il faut donner le coup de ciseau. La réponse est d'autant plus importante qu'elle permet de favoriser assez rapidement une nouvelle floraison du plant. Plus encore, la taille de la tige qui termine sa floraison n'entrave pas la croissance d'une nouvelle hampe florale, ce qui se produit d'ailleurs assez souvent, explique Laurent Leblond, propriétaire du Paradis des orchidées à Laval (www.leparadisdesorchidees.com). C'est ce qui lui a permis notamment de maintenir un plant en floraison continuelle durant... sept ans et demi. S'il admet que ce cas est assez exceptionnel, l'amateur pourra néanmoins faire refleurir sa plante à plusieurs reprises pendant 15 ou 18 mois au lieu d'assister à une floraison par année.

Où faut-il donc couper? Au troisième ou au quatrième noeud, à partir du haut de la tige, indique M. Leblond. C'est que la partie inférieure de la hampe florale est trop vieille pour amener les noeuds à sortir de leur dormance, ce qui n'est pas le cas de ceux situés sur la partie supérieure, plus jeune. Règle générale, si les conditions sont propices, la tige sera de nouveau en fleurs trois mois après la taille.

 Il va sans dire, par ailleurs, que si vous voulez laisser votre plant prendre un repos bien mérité, vous pouvez couper la tige à la base.

 

Photo Pierre McCann, La Presse

Orchidée «Brother Supersonic»