On compte une douzaine de cultivars de bégonias «Nonstop», une lignée de la firme allemande Ernst Benary. Ces bégonias sont aujourd'hui parmi les plus vendus au monde.

Pierre Gingras
Pierre Gingras LA PRESSE

On compte une douzaine de cultivars de bégonias «Nonstop», une lignée de la firme allemande Ernst Benary. Ces bégonias sont aujourd'hui parmi les plus vendus au monde.

 Le nouveau «Deep Pink Salmon» nous offre donc un coloris saumoné, comme son nom l'indique. Tous les «Nonstop» fleurissent abondamment et constamment, leurs fleurs sont relativement grosses et ils exigent peu d'entretien. Il est toutefois conseillé de les placer à l'ombre et à la mi-ombre, en évitant de trop tasser les plants. Ces bégonias poussent aussi en jardinière.

 Faute d'un terreau riche en compost, il faudra fertiliser la plante régulièrement, de préférence évidemment avec un engrais biologique balancé.

 On peut aussi les placer au soleil, mais en leur assurant un arrosage régulier (ils exigent un sol humide en tout temps). Situation parfois délicate car les bégonias sont sensibles à l'oïdium, surtout en fin de saison. Aussi faut-il éviter d'arroser le feuillage pour concentrer le jet d'eau au pied de la plante. Par ailleurs, le plant risque de mourir noyé si le sol n'est pas suffisamment bien drainé.

 L'automne, on peut entrer les plants à la maison pour profiter encore de leur floraison durant une semaine ou deux, peut être un peu plus. Par contre, à cette époque de l'année, les tubercules ne sont pas encore assez gros pour être entreposés et donner un plant nouveau l'année suivante.

 «Deep Pink Salmon» produit des fleurs doubles de 5 ou 6 cm de diamètre, parfois plus. Le plant atteint autour de 30 cm (23,5 cm à Saint-Hyacinthe) et son envergure est de l'ordre de 40 cm.