Source ID:; App Source:

Le clivia: la récompense de la patience

Le clivia, une rareté qui vaut la peine... (Photo: www.jardinierparesseux.com)

Agrandir

Le clivia, une rareté qui vaut la peine d'être cultivée.

Photo: www.jardinierparesseux.com

Larry Hodgson (collaboration spéciale)
Le Soleil

Parmi les plantes d'intérieur cultivées pour leur floraison, l'une des grandes vedettes est le clivia (Clivia miniata). Il produit, au sommet d'une tige droite et solide, un gros bouquet de jolies cloches orange à coeur jaune, le tout mis en valeur par des feuilles rubanées larges d'un vert très foncé. Et pourtant, c'est l'une des plantes les plus faciles à cultiver dans la maison.

 Mais si le clivia est si extraordinaire, pourquoi n'en voit-on pas plus souvent en jardinerie? C'est qu'il est lent, lent à pousser, lent à faire des fleurs. Et bien des jardiniers ne sont pas très patients : ils veulent des résultats instantanés.

 Il arrive qu'on voie, en magasin, un arrivage de jeunes clivias déjà en fleurs. Une seule tige florale, mais c'est déjà beau. Le prix n'est pas exagéré, non plus. Alors, on l'achète en se disant que, puisque la plante est en fleurs, elle doit être à maturité. Erreur. En contrôlant les conditions de culture, les serriculteurs arrivent à faire fleurir de jeunes clivias avant leur temps. La plante ne refleurira pas chez vous avant quatre ou cinq ans, quand elle aura atteint sa véritable maturité. C'est décevant quand on ne le sait pas.

 Des clivias matures, il ne s'en vend pas en jardinerie. Ils coûteraient si cher, 100 à 150 $, qu'il n'y aurait pas de marché pour eux.

 Ma suggestion ne s'applique qu'aux jardiniers patients. Achetez le jeune clivia et soignez-le bien (non pas qu'il demande grand-chose). Quand il se mettra à fleurir, vous serez émerveillé, d'autant plus que, une fois arrivé à maturité, il refleurira fidèlement tous les ans pendant 50 ans et plus. Même, plusieurs clivias fleuriront deux fois par année ou plus. Une fois l'hiver (c'est la saison normale) et encore à l'été et parfois à l'automne.

 Entretien facile

 Le clivia est parmi les plantes d'intérieur les plus faciles à réussir. Il s'adaptera à presque tous les éclairages, est indifférent à la température (tant qu'il n'y a pas de gel), tolère les arrosages irréguliers, peut demeurer dans le même pot pendant des décennies et semble même profiter de la négligence.

 Cependant, pour une floraison la plus hâtive possible, essayez un éclairage moyen, un emplacement plutôt frais l'hiver et des arrosages seulement quand le terreau est sec au toucher. D'ailleurs, une fois que votre clivia arrive à l'âge de fleurir, mieux vaut cesser les arrosages en novembre pour les reprendre quand les boutons floraux apparaîtront, habituellement en février. Fertilisez légèrement durant la saison de croissance (mars à octobre). Ne le rempotez pas trop souvent : quand on le rempote, il saute souvent une année de floraison, car il aime que ses racines soient serrées dans son pot.

 Éventuellement, vous n'aurez d'autre choix que de le rempoter car il produit avec le temps de plus en plus de divisions et peut même venir à casser son pot. Soit que vous le rempotez dans un pot plus gros ou que vous le divisez en deux ou trois et rempotez chaque division dans un pot de 20 cm environ.

 Où en trouver?

 Habituellement, les clivias arrivent en jardinerie vers la fin de janvier ou au mois de février, la saison de floraison habituelle. Si j'en parle maintenant, c'est que cette plante est plutôt rare et qu'il vaut mieux réserver votre plant dès maintenant.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer