Source ID:; App Source:

Facile et florifère pivoine

Les pivoines font de beaux massifs de grosses... (Photo Pierre McCann, La Presse)

Agrandir

Les pivoines font de beaux massifs de grosses fleurs... en autant que la pluie ne vienne pas gâcher le tout. Sur la photo: une pivoine arbustive «Cumulus».

Photo Pierre McCann, La Presse

Larry Hodgson (collaboration spéciale)
Le Soleil

Je me souviens bien des pivoines (hybrides de Paeonia lactiflora) de mon enfance ! C'étaient d'énormes touffes de grosses fleurs complètement doubles, parfumées à souhait, avec leur petit contingent de fourmis (elles les accompagnaient et les accompagnent toujours, mais ne leur font aucun tort). À la première grosse pluie, cependant, elles étaient complètement effondrées, avec leurs belles fleurs traînant dans la boue. C'était triste à mourir mais, heureusement, de nos jours l'histoire finit mieux.

 C'est que les pivoines anciennes avaient été développées dans les années 1800 et au début du XXe siècle pour la production en serre de fleurs coupées. Il n'avait jamais été question de les planter en pleine terre, car leurs tiges florales n'avaient pas la force de supporter le poids de ces fleurs énormes. Pour des raisons mystérieuses, cependant, ces pivoines absolument incapables de se tenir debout sont devenues, en Amérique, des pivoines de jardin. Ainsi, avec le temps, des générations de jardiniers ont appris qu'il fallait nécessairement tuteurer les pivoines si on voulait profiter de leurs belles fleurs. Ces pivoines, comme Duchesse de Nemours (1856), Félix Crousse (1881), Festiva Maxima (1851), Karl Rosenfield («Karl Rosenfeld») (1908) et Sarah Bernhardt (1906), sont maintenant complètement dépassées... mais, curieusement, demeurent souvent les cultivars les plus offerts en pépinière. Serait-ce parce que les marchands vendent aussi des tuteurs à pivoine ?

 Il existe de nos jours des centaines de pivoines à tige florale solide et qui restent donc fièrement debout malgré les pires intempéries. D'ailleurs, les pivoines anciennes étaient souvent sujettes aux maladies auxquelles les pivoines modernes sont plus résistantes. C'est notamment le cas de Bowl of Beauty, Coral Charm, Krinkled White et Crazy Daisy, pour n'en nommer que quelques-unes. Pour trouver des pivoines qui sortent de l'ordinaire, je vous suggère les deux sites Web suivants : www.paeonia.com et www.pivoinescapano.com.

 Culture

 Autrefois, les pivoines n'étaient mises en vente qu'à la fin de l'été, période la plus propice pour leur division, mais plus maintenant. Vous n'aurez aucune difficulté à en trouver en magasin au printemps, déjà en pot, en pleine croissance et prêtes à planter. Cultivez-les au soleil (un peu d'ombre en après-midi est toutefois acceptable) dans un sol riche et surtout bien drainé. Il est important de planter une pivoine exactement à la même profondeur où elle se trouvait à l'origine : si on la plante plus profondément, elle risque de faire du feuillage et de ne pas fleurir avant longtemps ! Un paillis est tout à fait recommandé pour maintenir le sol plus uniformément humide et d'ailleurs, contrairement à la rumeur qui dit précisément le contraire, il aide à prévenir la pourriture et les maladies, non pas à les favoriser. Eh oui, le paillis peut être déposé jusqu'à la base des tiges. Attention au binage : les pivoines n'ont que quelques feuilles et il ne faut pas les briser ! Mais avec un bon paillis, le binage est chose du passé de toute façon.

 Une application annuelle de compost par-dessus le paillis aidera à stimuler une floraison maximale, mais il faut savoir que les pivoines se développent lentement : il faudra de trois à six ans avant qu'elles ne fleurissent abondamment.

 Après la floraison, supprimez les fleurs fanées si elles vous dérangent (les laisser n'affaiblit pas la plante, malgré la croyance contraire), mais le feuillage doit rester intact jusqu'au début de l'automne au moins. Vous pouvez le couper après qu'il aura rougi si vous y tenez. Quant à la division et à la transplantation des pivoines, le meilleur moment est à la fin d'août ou à l'automne.

 Pour voir de jolies pivoines, allez dans les jardins publics de la région. Le Jardin botanique Roger-Van den Hende et le Domaine Joly de Lotbinière ont notamment de très beaux spécimens.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer