Mais la plupart des jardiniers cultivent la monarde non pas comme plante aromatique, mais comme vivace fleurie. En effet, ses fleurs, regroupées en touffes au sommet des tiges et ayant toujours l'air un peu ébouriffées, sont superbes, durables et attirent les colibris et les abeilles au jardin. Rouge, rose, violet et blanc font partie de sa palette. Avec une saison de floraison qui peut durer jusqu'à huit semaines, c'est une vivace très intéressante à connaître.

Larry Hodgson
Larry Hodgson COLLABORATION SPéCIALE, LE SOLEIL

Mais la plupart des jardiniers cultivent la monarde non pas comme plante aromatique, mais comme vivace fleurie. En effet, ses fleurs, regroupées en touffes au sommet des tiges et ayant toujours l'air un peu ébouriffées, sont superbes, durables et attirent les colibris et les abeilles au jardin. Rouge, rose, violet et blanc font partie de sa palette. Avec une saison de floraison qui peut durer jusqu'à huit semaines, c'est une vivace très intéressante à connaître.

Origines et culture

Les monardes aux fleurs colorées qu'on nous vend présentement sont surtout dérivées de Monarda didyma, avec quelques gènes d'autres espèces pour faire bon poids. L'espèce est originaire de l'est de l'Amérique du Nord, mais est absente du Québec, du moins à l'état sauvage. On la trouve habituellement en bordure de l'eau, légèrement à l'ombre, mais elle s'acclimate assez bien au plein soleil et aux conditions plus sèches de nos plates-bandes. Elle préfère un sol meuble et riche en matière organique. Aucun tuteur n'est normalement nécessaire.

On peut la multiplier facilement par division ou par bouturage; les graines ne sont toutefois pas toujours fidèles au type et risquent de donner des formes et des couleurs différentes de celles de leur parent.

La monarde est une vivace très populaire, mais elle a deux défauts qu'il faut connaître.

Le premier est celui d'être envahissante. En effet, elle s'étend grâce à ses stolons, soit des tiges souterraines, formant une talle qui ne cesse de grossir. Il faut parfois la remettre à sa place en arrachant les surplus. Heureusement, contrairement à certaines autres plantes envahissantes, notamment l'herbe aux goutteux (Aegopodium), la monarde est facile à arracher.

L'autre défaut est une susceptibilité au blanc (ou mildiou poudreux). En effet, vers la fin de l'été, alors que la plante est encore en pleine floraison, une poudre blanche semble recouvrir le feuillage, mais ce n'est pas une poudre que vous pouvez enlever avec un plumeau. C'est une maladie déjà intégrée au feuillage, impossible à enlever. Éventuellement, le feuillage noircit et meurt. Curieusement, cela ne semble nullement affecter la plante qui repoussera au printemps suivant avec autant de vigueur qu'avant.

Pour contrôler le blanc

On ne peut pas éliminer le blanc une fois qu'il est apparent. Donc si vous attendez de voir des symptômes avant d'agir, il est inutile de faire quelque traitement que ce soit: le mal est déjà fait. On peut cependant prévenir. Certains vaporisent un fongicide hebdomadairement dès le printemps et obtiennent du succès, mais quel travail! Je préfère des «trucs» plus paresseux.

Par exemple, il faut savoir que c'est lorsque la plante est stressée par la sécheresse qu'elle fait du blanc. Dans son milieu normal, soit un marécage toujours détrempé, on voit rarement cette maladie. Le blanc est un mal de civilisation. Donc, cultiver la monarde dans un milieu toujours humide, mais vraiment humide, comme en bordure d'un jardin d'eau, peut faire toute une différence.

Ou encore, préférez des cultivars qui sont résistants à cette maladie. En effet, les hybrideurs, fatigués d'entendre les plaintes de leurs clients, travaillent spécifiquement à développer de belles variétés qui ne font pas cette maladie, ou si oui, seulement sur les feuilles inférieures.

Voici une courte liste de variétés résistantes: «Colrain Red», «Croftway Pink», «Elsie's Lavender», «Gardenview Scarlet», «Jacob Cline», «Petite Wonder», «Petite Delight», «Raspberry Wine», «Rosy-Purple», «Scorpio», «Snow Maiden», «Souris» et «Violet Queen».

Voilà donc deux solutions faciles pour avoir des monardes splendides sans trop d'efforts. Essayez-les et vous verrez comme la monarde peut être à la fois jolie et facile à cultiver!