Même si les carottes sont récoltées depuis au moins deux millénaires, la carotte moderne est apparue seulement au 17e siècle, en Hollande. Il s'agissait d'ailleurs de la première carotte à chair vraiment charnue.

Pierre Gingras
Pierre Gingras LA PRESSE

Même si les carottes sont récoltées depuis au moins deux millénaires, la carotte moderne est apparue seulement au 17e siècle, en Hollande. Il s'agissait d'ailleurs de la première carotte à chair vraiment charnue.

 Si on en compte aujourd'hui des dizaines et des dizaines de variétés, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à l'étal de l'épicerie, elles se ressemblent presque toutes.

Une ou deux exceptions sont cependant apparues ces dernières années: les carottes miniatures et cette étrange mais délicieuse variété pourpre qui répond à l'appellation commerciale de carotte de Bordeaux ou maroon carrot en anglais.

Cette dernière existait probablement à l'époque égyptienne, nous dit le site Internet du Musée mondial de la carotte (World Carrot Museum), mais sa réintroduction sur le marché date de quelques années à peine.

En dépit de son uniformité apparente, le monde de la carotte est beaucoup plus diversifié qu'on ne le croit. Par exemple, il est possible aujourd'hui de cultiver au potager de nombreuses variétés qui ont pris des couleurs, si je puis dire. Pour sa part, Manon Collard, la jardinière que je vous présentais récemment (www.jardinpotager.com), en cultive depuis 10 ans dans son grand potager à la campagne. Avec son aide, j'ai préparé une sélection de quelques variétés qui se démarquent des autres par leurs coloris ou leurs formes.

Des semis en avril

Rien n'est plus facile que de faire pousser des carottes et on peut même faire ses semis à partir de la mi-avril, indique Manon Collard. C'est que les plantes attendent que la température du sol soit adéquate avant de montrer le bout de leur nez. L'an dernier, par exemple, en raison du temps très frais, les semis effectués à la mi-mai n'ont pas levé avant le début de juin, explique-t-elle.

Les carottes exigent un sol riche en matières organiques, léger, bien aéré, profond et bien sûr, exempt de tout caillou. Il faut donc s'assurer que le terreau soit extrêmement friable, sinon les carottes risquent d'être déformées, à plus forte raison si la racine rencontre une pierre durant sa croissance.

Pour faire ses semis, notre jardinière trace avec son doigt un petit sillon d'environ deux centimètres de profondeur où elle dépose ses graines l'une près de l'autre pour ensuite les recouvrir de terre délicatement. Il va sans dire que l'arrosage doit aussi se faire avec grande délicatesse.

Il faudra éventuellement éclaircir pour maintenir une densité d'un plant par centimètre. Elle recommande d'ailleurs de repiquer les bébés carottes qui auront alors été extraits du sol car ils repousseront facilement.

Un dernier conseil: les carottes ne peuvent souffrir la présence de mauvaises herbes. Il faut donc faire le ménage régulièrement dans les rangs. Si vous procédez à vos semis dans les prochains jours, déposez un filet de farine sur le sol où les graines sont enterrées. Vous pourrez ainsi localiser facilement l'endroit où elles sont enfouies quand viendra le temps d'éliminer les herbes indésirables qui auront poussé plus rapidement.

Variétés

«Dragon Purple»: c'est la carotte de Bordeaux typique. Peau pourpre foncé, chair marbrée d'orange et de pourpre; forme souvent trapue, conique, parfois irrégulière. Cuisson plus rapide que les carottes traditionnelles.

«Healthmaster»: peau et chair de couleur uniforme, rouge foncé. Très riche en béta-carotène.

«Nutri-Red»: peau rouge foncé, chair orange vif. Considérée comme «la» carotte santé en raison de sa haute teneur en lycopène et en béta-carotène.

«Jaune de Doubs»: peau et chair jaunes. Sucrée, elle se conserve bien. Jadis appelée «Jaune obtuse du Doubs», cette variété date du début des années 1800. Elle est mentionnée dans le répertoire Vilmorin de 1885.

«Yellowstone»: peau et chair jaune foncé. Goût sucré. Variété tardive.

«Saint-Valéry»: peau et chair orange. Grosse carotte aux origines lointaines (autour des années 1600) dont l'appellation courante est «Carotte rouge de Saint-Valéry».

«Doigt de Paris»: peau et chair orange foncé. Variété de forme allongée et pointue.

«Blanche à collet vert»: peau et chair blanches. Une des plus longues carottes qui soient. Elle peut atteindre 50 centimètres dans un sol approprié. Vendue aussi sous le nom de «White Belgium». Se conserve facilement.

«Mignon»: peau et chair orange. Minicarotte, d'environ cinq centimètres de longueur. Appréciée des enfants. Variété très hâtive.

«Thumbelina»: peau et chair orange. Petite carotte ronde, très mignonne, délicieuse, très appréciée des petits et grands.

_______________________

Quelques adresses Internet:

> William Dam Seeds : www.damseeds.com

> Les jardins du Grand-Portage: www.intermonde.net/colloides/

> Mycoflor : www.produitsdelaferme.com/mycoflor/

> Richter Herbs Specialist : www.richter.com

> La Société des plantes : www.lasocietedesplantes.com

> Thompson& Morgan : www.thompson-morgan.com