Source ID:379061; App Source:cedromItem

Farniente dans la cour

  • Canapé en acier inoxydable, Roda, à partir de 5000$ chez Jardin de ville (Photo fournie par Jardin de ville)

    Plein écran

    Canapé en acier inoxydable, Roda, à partir de 5000$ chez Jardin de ville

    Photo fournie par Jardin de ville

  • 1 / 5
  • Aménagement d'une cour de style industriel. (Photo fournie par Earth Inc.)

    Plein écran

    Aménagement d'une cour de style industriel.

    Photo fournie par Earth Inc.

  • 2 / 5
  • Cube modulaire blanc, 84,99$ (Photo fournie par Rona)

    Plein écran

    Cube modulaire blanc, 84,99$

    Photo fournie par Rona

  • 3 / 5
  • Ensemble de table à dîner Delano, Distincly Home, 699,99$ chez La Baie (Photo fournie par La Baie)

    Plein écran

    Ensemble de table à dîner Delano, Distincly Home, 699,99$ chez La Baie

    Photo fournie par La Baie

  • 4 / 5
  • Ensemble d'intérieur et d'extérieur de la collection Elba, 299$ la chaise et 799$ la table. (Photo fournie par Boconcept)

    Plein écran

    Ensemble d'intérieur et d'extérieur de la collection Elba, 299$ la chaise et 799$ la table.

    Photo fournie par Boconcept

  • 5 / 5
Claudia Guerra

Collaboration spéciale

La Presse

Juin donne envie de passer du temps dans la cour. Deux experts nous donnent leurs trucs pour bien aménager son coin et profiter sans limite du soleil... et des étoiles.

Avec l'arrivée des beaux jours, il nous prend des envies de vivre dans la cour, qu'on organise volontiers comme une pièce de la maison. Mais qu'il s'agisse de concevoir une cuisine à ciel ouvert ou un petit salon au jardin, l'aménagement extérieur doit s'adapter à nos besoins et demander peu d'entretien.

La cour est «encore plus personnelle que l'intérieur», affirme la designer d'intérieur Martine Brisson.

Voici des conseils de pro pour aménager une cour dans laquelle vous voudrez passer tout votre temps.

Mobilier durable

Le mobilier de jardin adopte les tendances de la décoration d'intérieur. Il peut être très contemporain, avec des lignes pures. Il confond même les spécialistes...

«Les meubles sont très délicats, on n'est plus sûr s'ils sont destinés à l'extérieur ou à la maison. On remarque aussi que le mobilier d'intérieur s'en va dehors», constate la designer d'intérieur Martine Brisson. Chaises longues, grands lits, transats, canapés... rien de mieux que les matériaux naturels. Martine Brisson ne conseille pas le faux rotin ou le PVC. «Ce sont des matériaux qui ne s'entretiennent pas et quand ils deviennent laids... ils le restent! Ce n'est pas un achat durable, puisque le jour où on n'aime plus leur apparence, on les jette et on les remplace.»

La designer recommande les meubles en bois résistant comme le cèdre, le bois torréfié, le teck - qui revient à la mode - et le bois de grange. S'ils ne sont pas teints, ils n'auront pas besoin d'entretien.

Le teck, par exemple, prend une teinte grisâtre avec le temps, mais même avec son look vieillot, il gardera son élégance.

Si on opte pour le plastique, Michael McMartin, designer à Earth Inc., une firme spécialisée en aménagement d'extérieur, suggère de couvrir mobilier et coussins avec des housses. «Malgré ce que disent les fabricants, les rayons UV et la pluie altéreront leur apparence.» Il conseille également des matériaux plus résistants comme l'aluminium et l'acier inoxydable.

Le coin-repas

Pour le coin-repas, Martine Brisson conseille de garder en tête l'accessibilité des services intérieurs s'il n'y a pas de cuisine extérieure bien équipée. «La circulation entre l'intérieur et l'extérieur doit se faire de façon fluide et homogène, c'est un beau défi selon l'ergonomie des lieux», observe-t-elle. Si on a un barbecue de bonne qualité, il pourrait être suffisant d'installer un grand comptoir près de la cuisine de la maison. «Il doit être placé dans une zone ombragée, à peu de distance de la table à manger et de façon stratégique, pour avoir accès facilement à l'eau et pouvoir mettre les aliments au frais.»

Zone ombragée

Pour profiter du soleil sans y être surexposé, Martine Brisson recommande d'exploiter les plantes grimpantes, qui permettent de créer un abri à peu de frais. Par exemple, on peut installer une pergola à l'italienne (12 pieds sur 8 pieds) avec des tuyaux et des fils de métal, puis planter quatre vignes Frontenac. La verdure procurera également de la fraîcheur lors des journées de chaleur intense.

Les rideaux de bambou et les tissus d'extérieur sont aussi de bonnes solutions de rechange au classique parasol. «Mais la nature, elle, on n'a qu'à la laisser pousser. De plus, la vigne donne des raisins à l'automne, et c'est le premier sujet de conversation avec les copains», ajoute la designer, pour qui la cour est un lieu où l'on devrait oser un brin d'extravagance.

Éclairage

Dans une petite cour simple où l'on reçoit famille et amis, des chandelles sous verre sur la table à manger, des lanternes bon marché et des guirlandes suspendues assureront un bel éclairage d'atmosphère réussi. «On peut même les confectionner à la main, avec des lumières de Noël blanches ou jaunes et du papier mâché. C'est sympathique et ludique», suggère Martine Brisson. Si on désire mettre en valeur l'aménagement paysager, on lui donne un effet dramatique en éclairant plantes et arbres avec des lampes à faible luminosité placées dans le sol et qui permettent de diriger la lumière à sa guise. L'idée est de créer un clair de lune artificiel.

Terrasse

Le cèdre est une valeur sûre pour la construction d'une terrasse en bois. Il est léger, résistant à la pourriture et est offert en plusieurs gammes de prix. Le teck, qui prend une teinte grisâtre avec le temps, et le bois torréfié sont aussi deux bonnes options. «L'ipé, une essence exotique, est plus cher. Il faut savoir aussi qu'il est trop lourd pour un toit-terrasse d'un petit bâtiment comme un triplex.»

Envie d'un look moderne? Michael McMartin conseille d'utiliser des pierres naturelles carrées. Pour un décor plus traditionnel, il suggère les dalles surdimensionnées à l'aspect rustique.

«Les petites roches blanches vont créer un ombrage et une texture. Lorsqu'on marche dessus, elles vont faire du bruit et ça permet de mettre les sens en éveil», ajoute Martine Brisson. Elle propose également le trèfle comme revêtement de sol, car il demande moins d'entretien que le gazon.

Le jardin

«Optez pour une verdure avec des textures et dimensions différentes et des plantes qui fleurissent à différents moments de l'année», propose Michael McMartin, d'Earth Inc.

Le spécialiste conseille des arbustes ou des conifères qui donneront une touche de couleur en hiver, comme l'osier rouge, le cornouiller et l'érable gris, avec son écorce décorative. Ce dernier est idéal pour les jardins de petite dimension. On pense aussi aux fougères et aux graminées ornementales. «Travaillez les plantes à la verticale, surtout dans les petits espaces», ajoute le designer.

Le cabanon et l'espace à rebuts

Quoi faire pour enjoliver le cabanon? «Il faut laisser aller son imagination et se permettre d'être kitsch. On peut reproduire en miniature un bâtiment très contemporain, par exemple.»

Enfin, on oublie bien souvent d'aménager l'espace pour le recyclage, la poubelle, le bac à compost et les outils de jardinage, qui nuit au panorama. Pour y remédier, elle suggère simplement de construire une petite clôture dans la cour et de l'utiliser pour cacher tout ce qu'on n'a pas envie de voir.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer