Source ID:; App Source:

Choisir son paysagiste pour les bonnes raisons

Un jardin pour méditer, un jardin pour recevoir,... (Photo Éric Clément, La Presse)

Agrandir

Un jardin pour méditer, un jardin pour recevoir, un jardin pour les enfants, un jardin zen ou une explosion florale... Avant même de faire appel à un paysagiste, livrez-vous à une séance d'introspection pour déterminer vos goûts et vos besoins.

Photo Éric Clément, La Presse

Votre cour arrière ou votre façade sans personnalité vous désespèrent? Rien qu'un aménagement paysager bien conçu ne puisse régler. Mais encore faut-il savoir par où commencer.

Si on aime les peintres impressionnistes, on ne mettra sans doute pas un Miro dans notre salon. Il en va de même pour l'aménagement paysager qui porte souvent une signature bien caractéristique.

Avant même de poser la main sur le téléphone pour appeler un spécialiste à la rescousse, livrez-vous à un «minimum d'introspection», conseille Marie-Claude Robert, directrice générale de l'Association des architectes-paysagistes du Québec.

«Certains clients nous disent qu'ils veulent beaucoup de fleurs, un potager, ceci, cela puis on apprend qu'ils partent un mois chaque été au bord de la mer! Notre jardin est souvent aussi près de nous que la salle de bains ou la cuisine. Pour l'apprécier vraiment, il doit nous ressembler.»

Alors vous voulez quoi, au juste? Un jardin pour recevoir tous les week-ends 30 personnes au barbecue (puis tout le monde dans la piscine!) ou un havre de paix où vous pourrez contempler la nature à l'abri du tumulte extérieur? (La visite de divers jardins à commencer par l'International Flora, est souvent un bon point de départ pour vous aider à préciser vos goûts). Voulez-vous un jardin à voir, sentir, goûter? Avez-vous envie de plonger les mains dans la terre et de jardiner un peu ou entrevoyez-vous votre jardin comme un tableau que vous accrocheriez au salon? Et surtout : combien êtes-vous prêt à y investir?

«Trop souvent, le budget est complètement irréaliste et paie à peine le coût des végétaux», souligne Mme Robert. Pour un aménagement paysager professionnel, il faut généralement consacrer au bas mot 10 % de la valeur de la propriété. Évidemment, un bon bricoleur peut effectuer lui-même une partie des travaux, ce qui réduira la facture, ou on peut choisir d'étaler les travaux sur plusieurs années pour respirer un peu. Mais le meilleur moyen d'éviter le gaspillage et les erreurs de parcours tout en conservant une certaine cohérence au projet, c'est un plan d'ensemble. Rien ne sert de planter des arbustes magnifiques et coûteux sur le côté de la maison si c'est le seul chemin que peut emprunter la chargeuse-pelleteuse qui creusera la piscine l'année suivante.

Généralement de tels services vous coûteront de 40 et 85 $ l'heure selon l'expérience. Avec sa formation universitaire, l'architecte-paysagiste représente évidemment le grand spécialiste de l'aménagement extérieur mais il n'est pas seul à jouer dans les platebandes. Les concepteurs de jardins, les entrepreneurs-paysagistes, les techniciens en horticulture et souvent aussi le pépiniériste du coin offrent des services d'aménagement.

Le choix est évidemment difficile. «Un architecte-paysagiste sera plus axé sur le design de l'espace et le traitement d'ambiance. Souvent, il sera peut-être un peu moins " horticole " et ses réalisations seront souvent uniques et plus audacieuses. Un peu de la même façon qu'on reconnaît généralement au premier coup d'oeil une maison conçue par un architecte!»

Parfois, mais pas toujours! Le meilleur exemple est sans doute Marie-Andrée Fortier, membre du Regroupement des concepteurs et conceptrices de jardins du Québec, qui reçoit, année après année, des prix pour la réalisation de ses jardins magnifiques et fortement typés.

Pour choisir, qu'il s'agisse d'un architecte-paysagiste ou d'un autre spécialiste, le meilleur moyen, estime Mme Robert est de visiter divers sites web de spécialistes (ils sont souvent bien illustrés), d'en rencontrer au moins deux ou trois et surtout de jeter un coup d'oeil sur leur portfolio. Si le style vous plaît et que les compositions ne sont pas toujours exactement semblables mais semblent plutôt refléter l'âme des divers propriétaires, vous êtes peut-être sur le bon chemin. Mais si vous rêvez d'un jardin impressionniste où les couleurs explosent et que vous ne voyez que des jardins zen et épurés, vous n'êtes sans doute pas à la bonne adresse. Malgré toute sa renommée, certains ne mettraient jamais un Picasso sur le mur de leur salon. Il en va de même pour les jardins qui doivent refléter l'âme de leur propriétaire.

En plus des plantations (avec les noms et les quantités exactes), un bon plan devrait comprendre les éléments de structures particulières (clôture, portail, gloriette, fontaine.) avec des précisions techniques, les divers niveaux, les emplacements exacts, etc.

Même si vous ne disposez pas encore de tout l'argent nécessaire, un plan (la plupart des spécialistes acceptent de réaliser seulement le plan, si c'est votre souhait) pourra vous aider à visualiser l'avenir, à avancer petit à petit et, pourquoi pas, à rêver un peu.

__________________Pour en savoir plus :

Association des paysagistes du Québec : www.aapq.org ; 514-990-7731.

Regroupement des concepteurs et conceptrices de jardins du Québec : https://hitasth.qc.ca/design-jardins/index.htm.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer