Côté plans d'eau, les piscines à horizon infini vues dans les hôtels et villas de luxe font leur arrivée sur le marché. À faire rêver. Et pour se prélasser au «salon» extérieur, ce sont les meubles en rotin synthétique qui ont la cote. En se riant de la pluie et du soleil qui tape, les auvents, les pergolas et les gloriettes protègent notre mobilier d'été et nous permettent d'en profiter plus longtemps.

Michèle LaFerrière
Michèle LaFerrière LE SOLEIL

Côté plans d'eau, les piscines à horizon infini vues dans les hôtels et villas de luxe font leur arrivée sur le marché. À faire rêver. Et pour se prélasser au «salon» extérieur, ce sont les meubles en rotin synthétique qui ont la cote. En se riant de la pluie et du soleil qui tape, les auvents, les pergolas et les gloriettes protègent notre mobilier d'été et nous permettent d'en profiter plus longtemps.

Il n'y a rien de plus enrageant qu'un souper sur la terrasse qui se termine dans la salle à manger, à cause d'une averse brève et imprévue. Une fois que tout est mouillé, on oublie le porto sous les étoiles. Patrick Lévesque, responsable du marketing chez Patiorama, a senti l'intérêt des gens pour les abris de toutes sortes, à l'occasion du salon Expo habitat.

  Des parasols aux solariums rétractables qui recouvrent les spas, ils sont à la recherche d'un toit sous lequel ils se sentiront protégés, mais encore dehors. La compagnie Cuscini, notamment, en fabrique de très élégants que Patiorama peut commander s'il ne les a pas en magasin.

Aucun magasin n'échappe à cette tendance. Canadian Tire propose une bonne variété de gloriettes (petits pavillons avec des moustiquaires qui s'ouvrent et se ferment) et de pergolas (petites constructions ouvertes faites de poutres horizontales en forme de toitures sur lesquelles on peut suspendre des toiles ou des plantes).

  Sears offre une toile que l'on peut tendre à l'aide de ferrures au-dessus de la terrasse, du jardin ou du terrain de jeu.

  Et partout, il y a des auvents rétractables, de tous les formats et de toutes les couleurs, qui transforment la terrasse en pièce supplémentaire de la maison. Du coup, ils donnent envie de meubles plus confortables que la résine de synthèse.

  Fibres synthétiques

Le rotin synthétique a la cote. Patiorama le voit prendre de plus en plus de place dans ses magasins. L'acheteur doit se préoccuper de la qualité de la fibre, car il ne souhaite pas qu'elle décolore au soleil, qu'elle s'effiloche à l'usage ou qu'elle se détériore sous l'effet du chlore ou du sel.

 Les fibres asiatiques Hularo et Viro sont gages de qualité. «Elles ne décoloreront pas sur 5 ou 10 ans», affirme le propriétaire Mario Tremblay. Et leur structure d'acier traité et émaillé résistera à la rouille.

Les meubles en fibres synthétiques rivalisent d'esthétisme avec les meubles en fibres naturelles. On trouve aujourd'hui des modèles aux lignes plus carrées, qui se démarquent du style champêtre plus traditionnel. Souvent assez chères, les fibres synthétiques sont appréciées pour leur durabilité et pour leur facilité d'entretien. Selon le designer Dennis Plante, de Version III Design, les meubles de teck auront toujours leur place sur nos terrasses, en raison de leur beauté et de leur résistance à l'eau. Une fois l'été fini, ils peuvent passer au salon, avec de nouveaux coussins si on a envie.

Dans notre nouvel environnement coussiné, protégé, ouaté, les meubles d'appoint et les accessoires colorés sont de mise. Il existe maintenant toutes sortes de bars et de bancs surélevés qui «élargissent l'activité autour du spa». Et après, essayez de résister aux charriots de service, aux étagères, aux poufs qui se transforment en espaces de rangement ou en glacières, aux coussins décoratifs, aux lanternes, aux jolies bougies, à la vaisselle festive et aux nappes assorties.

 

Le Soleil

Ni le soleil ni la pluie ne nous empêcheront de profiter de l'été sous cette gloriette Axminster, qui protège un mobilier digne de la maison.