Un été sans tracas se vit avec beaucoup de soleil, n'est-ce pas ? Or, justement, notre étoile, qui réchauffe la couenne et le coeur le jour, est tout aussi pratique... la nuit. Parce que ses rayons peuvent alimenter l'éclairage de la terrasse, de la rocaille, de l'entrée...

Publié le 13 août 2017
André Duchesne LA PRESSE

Sans blague. L'éclairage extérieur solaire n'est pas loin d'être la plus belle invention depuis le pain tranché. Une magie qui se répète jour après jour, à la tombée de la nuit, lorsque les piles de ces appareils, gorgées de rayons solaires transformés en énergie par les cellules photovoltaïques, s'activent et font s'allumer automatiquement les ampoules.

Nous l'avons nous-mêmes expérimenté au début du mois de juin à la maison.

Depuis longtemps, nous avions en effet pour projet d'acheter quelques guirlandes de mignonnes lumières blanches à installer sur les murs et la pergola en bois de la terrasse.

Or, il y avait un problème : la première prise électrique, située à quelques mètres de distance de l'endroit visé pour l'installation des guirlandes, nécessitait l'achat d'une rallonge de quelques mètres. Pas idéal comme système. Et faudrait-il enlever et ranger la rallonge les jours de pluie ?

Une visite à la quincaillerie nous a convaincus au premier coup d'oeil d'opter pour l'éclairage solaire. C'est d'une simplicité désarmante. Un petit panneau solaire collé à un piquet est relié à une guirlande d'une quinzaine d'ampoules coiffées de petites étoiles métalliques. Nous avons planté nos piquets dans les paniers de fleurs suspendus de la pergola et... le tour fut joué.

Même pas besoin d'attendre l'arrivée de la nuit pour voir si le système fonctionne. Après quelques minutes, on met sa main devant le capteur solaire qui décode - à tort - que la nuit est tombée. Et les lumières s'allument. On enlève sa main, et les lumières s'éteignent.

PHOTO THINKSTOCK

Une bonne discussion avec un commis en magasin vous permettra de mieux cerner vos besoins en matière d'éclairage à énergie solaire, mais aussi de vérifier les garanties offertes et d'en connaître davantage sur la qualité des produits.

Il suffit d'aller sur les sites internet de plusieurs quincailleries et magasins à grande surface (Rona, Home Depot, Canadian Tire, etc.) pour constater que l'offre est de plus en plus diversifiée : guirlandes, piquets autonomes, luminaires, spots, chandelles, lanternes, etc.

Un des produits les plus rigolos détectés en ligne est un « rock solaire », genre de pseudo-roche dans laquelle est caché un spot à ampoule DEL.

INTENSITÉ

Dans un courriel, les gens de Rona (Lowe's) précisent que l'intensité en lumens des ampoules est à considérer. Des ampoules de 1 à 10 lumens donnent un éclairage dit d'ambiance (ou faible), alors que des appareils de 25 lumens et plus sont très lumineux et permettent d'éclairer un objet en particulier.

Aussi, les panneaux solaires dits « monocristallins » sont les plus performants pour convertir la lumière en énergie, alors que ceux de type « amorphe » sont plus efficaces sous couverture nuageuse, ajoutent nos interlocuteurs.

Évidemment, une bonne discussion avec un commis en magasin vous permettra de mieux cerner vos besoins, mais aussi de vérifier les garanties offertes et d'en connaître davantage sur la qualité des produits. Dans notre cas, par exemple, les jolis ornements en forme d'étoiles recouvrant les ampoules de nos guirlandes ont rouillé à la première pluie. Ça n'empêche pas l'ensemble de fonctionner, mais ça nous rappelle que rien n'est parfait en ce bas monde.