Les parasols font souvent mauvaise figure dans notre panoplie de jardin. Bas de gamme ou hors de prix, entre les deux, le choix est assez mince. Avant de se débourser 150 $ ou 1500 $, rappelons-nous que le parasol de terrasse est soumis à de grosses contraintes climatiques et qu'il se doit d'être solide et résistant.

Marie-France Léger MONTOIT.CA

Il faut vérifier la qualité et l'épaisseur de la toile. Elle doit protéger contre les ultra-violets. La toile doit être imperméable et dans la mesure du possible, résistante aux tâches et aussi à la lumière. Une toile bas de gamme se défraîchira très rapidement. Les toiles en acrylique, de type Sunbrella, sont les plus appréciées sur le marché.

Préfère-t-on un parasol de table ou en porte à faux ? Le parasol classique -ou qui passe au centre de la table- a été pendant plusieurs années un indispensable pour manger confortablement à l'extérieur. Mais il faut souvent lui ajouter aujourd'hui un deuxième parasol de terrasse autoportant, droit ou déporté (en porte à faux), afin d'augmenter la zone d'ombre et ainsi pratiquer différentes activités.

Le parasol avec bras arqué est de plus en plus apprécié. En effet, ce parasol «suit» le soleil sur la terrasse, de la table à la table à café, au coin salon, à la piscine, et pourquoi pas, au-dessus du bac à sable. Il est plus ou moins inclinable et orientable selon la qualité choisie. Mais il est aussi beaucoup plus cher qu'un parasol droit. «On a une perche qu'on peut positionner comme on veut et ça ne nous restreint pas à la table. On peut s'allonger ou lire sous ce parasol», note Mme Jessica Rivière, designer et directrice d'Index-design.

Ces parasols en porte à faux font fureur, ajoute Chantal Lavallée, directrice des Meubles à la succursale Trevi de Blainville. «Ils font maintenant jusqu'à 11 ou 13 pieds de diamètre. On achète un grand parasol au lieu d'un gazebo, pour avoir le plaisir de rester au soleil ou de se couvrir. On a juste à le manipuler selon les besoins. Le mécanisme est très bien fait, seulement une petite poussée, et ça fonctionne.»

En fonction de ses besoins et de son budget, il faut aussi surveiller la structure et le mât du parasol: plus ils sont d'un bon diamètre, mieux c'est. «Plus le poteau est épais, plus le parasol est robuste», confirme Denis Lazanis, d'Urban Patio, à Ville-Mont-Royal.

Selon Jessica Rivière, il faut magasiner et comparer les prix. «À la Baie, allez voir dans la section mobilier et aussi Canadian Tire. On n'y pense pas, mais pour le jardin, mais ce sont deux endroits intéressants au niveau variété et prix.»