Des matériaux naturels et texturés, des paysages magnifiquement cadrés, une baignoire avec vue ou une terrasse protégée... Il y a des aménagements qui font toute la différence en milieu rural. Trois architectes nous livrent plusieurs idées... qui donnent envie d'habiter la campagne à l'année!

Publié le 5 août 2013
Lucie Lavigne LA PRESSE

ESPRIT RURAL

«Une habitation réussie (où il fait bon vivre) a été construite au bon endroit dans son environnement», rappelle l'architecte Marc Blouin. Et la clé se trouve dans l'examen de son coin de paradis. Une démarche capitale, peu importe l'endroit.

«Que ce soit au milieu d'une forêt, dans un champ ou en bordure d'un lac, l'important est de bien comprendre son terrain», insiste l'architecte. Comment? «En observant l'exposition, l'ensoleillement, la direction des vents dominants, le relief, la diversité des vues et le panorama. C'est ce qui déterminera l'emplacement de votre maison, sa forme et, surtout, c'est ce qui vous permettra d'amplifier votre contact avec la nature», résume-t-il.

Matériaux bruts

Rien de tel que des matériaux naturels à l'état brut dans une maison de campagne dominée par la simplicité! À elle seule, la texture de ces matières sublime un intérieur.

Pour une maison contemporaine qu'il a conçue, à Sainte-Pétronille, dans l'île d'Orléans, Marc Blouin a d'ailleurs misé sur le bois brut, non plané.

Mieux, il a opté pour une isolation réalisée par l'extérieur afin d'exposer la charpente (en pin), les montants, ainsi que le platelage des murs et du plafond. Tout est visible... jusqu'aux fissures du bois et aux ancrages métalliques. Seule une peinture blanche a été appliquée sur l'ensemble, ce qui illumine parfaitement les lieux.

À l'extérieur, bardeaux de cèdre de l'Est et planches de mélèze - aussi à l'état brut - habillent l'habitation. Malgré ses lignes nettes, elle s'insère parfaitement dans le paysage agricole de Sainte-Pétronille en raison de sa forme, qui rappelle celle d'une grange, et de ses matériaux qui font écho à la nature des alentours.

«Une maison de campagne se doit d'être costaude et faite de matériaux qui vieillissent bien. On ne va tout de même pas à la campagne pour consacrer ses week-ends à l'entretien», fait remarquer le concepteur.

Vivre dehors

La création de pièces extérieures figure parmi les aménagements les plus agréables en milieu rural. Elles donnent la chance de "vivre" dehors pendant la saison chaude et, surtout, elles procurent la sensation d'être en fusion avec la nature (chant des oiseaux, odeurs, bruissement des feuilles...) tout en étant protégés. Si les moustiques sont légion dans votre région, il est, dans ce cas, recommandé de draper la pièce de moustiquaire. Autre conseil: il est souhaitable d'accoler une véranda à l'espace à vivre d'une maison afin d'estomper la frontière (et de réduire la distance à parcourir) entre les deux. Attention: le soleil peut devenir un inconvénient. On se protège des coups de chaleur, de la pluie (et on évite l'encombrement des parasols) avec une terrasse coiffée d'un toit. Dans le cas de la maison de Sainte-Pétronille, Marc Blouin a conçu une terrasse délicatement ombragée grâce à une toiture, dotée d'une retombée ajourée.

> Retour aux sources (en ligne à midi)

> Design sur le fleuve (en ligne à 16h00)