Dans la petite île de Fogo, à Terre-Neuve, une communauté isolée du continent est passée maître dans l’art d’assurer sa survie. Et elle a trouvé dans le luxe une ingénieuse façon de préserver sa culture et sa communauté.

Isabelle Morin
Isabelle Morin La Presse

En 2013, les habitants de l’île de Fogo misaient sur la construction d’un hôtel de luxe. Accroché à ses falaises, ce bâtiment contemporain, à mi-chemin entre modernité et traditions côtières, offre une vue spectaculaire sur l’océan où les icebergs naviguent à la fin de l’hiver. Ce paysage et ce spectacle inoubliables ont garanti son succès auprès des célébrités et d’une clientèle fortunée qui viennent chercher dans ces lieux un exil loin de l’agitation du monde.

Louer une chambre au Fogo Island Inn coûte au minimum 2075 $ la nuitée, et jusqu’à 4475 $ pour une suite garantissant un éblouissant coucher de soleil : un prix qui ne semble pas lui avoir nui jusqu’à maintenant. Bien au contraire. Le succès de son offre tient à son architecture exceptionnelle et à son isolement, mais aussi à une formule sociale bien ficelée qui repose sur les compétences d’une main-d’œuvre locale et redonne à sa communauté. Un organisme de bienfaisance gère les profits et les réinvestit dans la collectivité afin de garantir son avenir.

  • Le Fogo Island Inn

    PHOTO FOURNIE PAR FOGO ISLAND WORKSHOPS

    Le Fogo Island Inn

  • La topographie de la petite île la rend exceptionnelle.

    PHOTO FOURNIE PAR FOGO ISLAND WORKSHOPS

    La topographie de la petite île la rend exceptionnelle.

1/2
  •  
  •  

Des meubles imprégnés de l’esprit de Fogo

D’autres initiatives s’y greffent dans le même esprit d’économie locale. C’est le cas des ateliers de l’île, qui sont une vitrine pour un savoir-faire forgé par nécessité au fil des siècles. Du fait de leur réclusion, les habitants de Fogo sont devenus experts du fait main et du recyclage. Leurs compétences s’expriment dans la fabrication de meubles, de tricots, de courtepointes ou de tapis crochetés, regroupés sous la coopérative Fogo Island Workshops. Les ateliers présentent des objets fonctionnels de qualité, créés dans un esprit de durabilité et de respect de la nature.

  • Articles de la deuxième collection des ateliers de Fogo qui, comme la précédente, donnent dans la fonctionnalité, le style et la simplicité.

    PHOTO FOURNIE PAR FOGO ISLAND WORKSHOPS

    Articles de la deuxième collection des ateliers de Fogo qui, comme la précédente, donnent dans la fonctionnalité, le style et la simplicité.

  • Décoratif et ludique, ce casse-tête s’inspire de l’architecture vernaculaire de l’île et de ses traditionnelles maisons de pêcheurs.

    PHOTO FOURNIE PAR FOGO ISLAND WORKSHOPS

    Décoratif et ludique, ce casse-tête s’inspire de l’architecture vernaculaire de l’île et de ses traditionnelles maisons de pêcheurs.

  • Chaise de cuisine en bouleau jaune imaginée par le designer suisse Anthony Guex

    PHOTO FOURNIE PAR FOGO ISLAND WORKSHOPS

    Chaise de cuisine en bouleau jaune imaginée par le designer suisse Anthony Guex

1/3
  •  
  •  
  •  

Fogo Island Workshops dévoile maintenant sa deuxième collection de meubles. Cette fournée met en vedette Anthony Guex, Adrien Rovero et Wataru Kumano, des designers internationaux qui ont été invités à travailler aux côtés des artisans et créateurs de l’île pour injecter de la modernité dans la tradition. Cette gamme de mobilier imprégnée de l’esprit de Fogo comprend sept pièces intemporelles, à la fois nouvelles et familières (entre 800 $ et 2000 $) : chaises, tables, bancs et tabourets orientés sur le quotidien et le durable, qu’on peut se procurer en ligne, directement sur le site de la coopérative.

Consultez le site web de Fogo Island Workshops (en anglais)