Vous ne savez pas quoi faire de tous ces objets qui ne vous suivront pas jusqu’à votre nouvelle demeure ? Voici quelques conseils pour éviter qu’ils se retrouvent dans la rue et terminent leur vie dans les terrains d’enfouissement.

Laila Maalouf
Laila Maalouf La Presse

Distribuez

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

La plateforme Marketplace de Facebook permet de vendre (ou de donner) les biens dont on n’a plus besoin.

Commencez par faire des heureux autour de vous. Dressez la liste de tous les objets en bon état – livres, meubles, jouets, petits électros... – qui pourraient intéresser vos amis et vos connaissances et affichez-la sur vos réseaux sociaux. Accompagnez les articles de photos et de détails sur leur condition pour un maximum d’efficacité ; vous économiserez ainsi du temps à répondre aux questions. Attention : donnez-vous une date butoir afin de pouvoir passer rapidement aux prochaines étapes et vous départir de ces biens à temps.

Donnez

PHOTO GETTY IMAGES

Certains organismes sont spécialisés dans la récupération de biens précis, notamment des ordinateurs.

De nombreux organismes comptent sur les dons d’objets de toutes sortes pour financer des services communautaires par la revente ou pour venir en aide à des personnes dans le besoin. Certains offrent même la collecte à domicile, mais ce service est très demandé durant la période des déménagements ; informez-vous pour connaître les disponibilités et les contraintes liées à la pandémie. Même pour les dons qui seront déposés dans des points de chute, il vaut mieux contacter l’organisme afin de s’assurer de sa capacité de stockage. Certains organismes sont spécialisés dans la récupération de biens précis (ordinateurs, vélos...), mais il faut savoir que quelques articles sont généralement refusés. C’est le cas des matelas, des lits et des canapés-lits, mais aussi des tapis, des téléviseurs et des barbecues, notamment.

Pour trouver des organismes qui acceptent les dons d’objets près de chez vous, consultez :

Consultez la banque d’information de la Ville de Montréal Consultez le site du 211

Recyclez

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Certaines entreprises peuvent récupérer votre matelas.

Certains articles sont en trop mauvais état pour trouver une seconde vie ou sont classés indésirables par les organismes ? Leurs matériaux sont peut-être recyclables ! Dans un matelas, par exemple, seuls 5 % des matières qui le composent ne le sont pas, selon Recyc-Matelas, qui accepte les dépôts de matelas et de sommiers dans l’île de Montréal (au coût de 15 $ par pièce apportée) et offrira, d’ici le début du mois de juillet, un service de collecte payant. L’entreprise MattCanada recycle également les meubles rembourrés comme les fauteuils et les canapés. Pour savoir si tout autre objet est accepté par les écocentres, la Société québécoise de récupération et de recyclage, Recyc-Québec, a conçu l’outil de recherche et l’application Ça va où ? qui permet d’obtenir les points de récupération les plus près de chez vous (dans tout le Québec).

Consultez l’outil de recherche Ça va où ? de Recyc-Québec Consultez le site de MattCanada Consultez le site de Recyc-Matelas

Vendez

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

L’internet pullule de plateformes permettant d’afficher des petites annonces.

Il reste encore quelques objets en bon état dont personne ne veut, y compris les organismes ? Ils pourraient tout de même faire le bonheur de quelqu’un, qui sait... L’internet pullule de plateformes permettant d’afficher des petites annonces (LesPAC, Kijiji, Marketplace, etc.). Proposez-les à petit prix ou même gratuitement pour qu’ils s’envolent rapidement.