Les beaux jours sont de retour, fini de paresser toute la journée sur le canapé : le temps est venu pour les matous de faire leurs incessants allers-retours à l’extérieur. Pour répondre à cette bougeotte, on a depuis longtemps inventé la chatière. Le hic : par l’odeur alléchés, les autres chats du quartier, voire des invités non désirés (écureuils, mouffettes, alouette), peuvent s’y glisser.

Sylvain Sarrazin Sylvain Sarrazin
La Presse

C’est pourquoi des ingénieurs ont planché sur des chatières « intelligentes ». Grâce à un capteur placé sur le collier de l’animal ou à une synchronisation avec sa micropuce, l’ouverture se déverrouille à l’approche du chat, et seulement celui-là. Il est aussi possible de bloquer manuellement l’entrée, si l’on veut instaurer un « couvre-feu ».

Parmi les modèles existants, le plus facile à dénicher au Québec est celui de PetSafe, à 150 $ environ, qui reconnaît les micropuces les plus courantes (15 chiffres). Jusqu’à 20 animaux peuvent obtenir leur sésame électronique pour retourner sur le canapé ou s’offrir une balade. Un modèle plus grand existe pour les chiens.

> Consultez le site de PetSafe