(Ramallah) Le ministère palestinien de la Santé a annoncé la mort d’un adolescent samedi, tué par balle par les forces israéliennes en Cisjordanie occupée, une source au sein de l’armée israélienne confirmant que les troupes avaient ouvert le feu lors d’une opération de « contre-terrorisme ».

Abdul Rahman Sultan Khatatba, 16 ans, a été tué par les forces israéliennes dans la ville de Beit Furik, dans le nord de la Cisjordanie, près de la ville de Naplouse, a indiqué le ministère dans un communiqué publié sur Facebook.  

Selon l’agence officielle palestinienne Wafa, deux autres personnes ont été blessées au cours de ce raid, un homme de 45 ans et un adolescent de 16 ans, touchés par balles à la cuisse et transportés à l’hôpital.

« Les forces israéliennes ont pris la ville d’assaut, tirant à balles réelles sur des résidants », rapporte l’agence de presse, citant des habitants.   

Interrogée par l’AFP, une source officielle au sein de l’armée israélienne a assuré qu’au cours d’une « activité de contre-terrorisme dans le secteur de Naplouse, des dizaines de suspects ont lancé des pierres en direction des forces de sécurité, qui ont répondu avec des dispositifs anti-émeutes et des tirs à balles réelles ».   

La Cisjordanie connaît depuis deux ans une flambée de violences, exacerbées par la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas, qui a été déclenchée par une attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien contre Israël le 7 octobre.

Depuis cette date, au moins 546 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie occupée par des soldats ou des colons israéliens, selon les autorités palestiniennes, et au moins 14 Israéliens y ont été tués dans des attaques ou attentats palestiniens, d’après des chiffres officiels israéliens.